Pourquoi le “fils” de Ahidjo n’a rien fait pour le rapatriement du corps de son père

0 61

On nous répète sans cesse que le rapatriement des restes du feu président Ahidjo ( et maintenant sa femme) est une affaire de famille. Je peux être d’accord avec ceux qui le disent pour fuir leurs responsabilités. Mais M. Paul Biya n’est-il pas de cette famille?

Qui est le premier fils d’Amadou Ahidjo. N’est-ce pas Paul qu’il a tellement aimé jusqu’à faire de lui son successeur? Jusqu’à la dernière seconde M. Ahidjo aurait bien pu nommer quelqu’un d’autre PM et faire ainsi de lui le successeur constitutionnel, mais il ne l’a pas fait. Il a préféré Paul Biya qu’il a présenté dans toute la république pour le faire accepter avant son départ. Si M. Paul Biya ne se considère pas comme fils de Amadou Ahidjo comment a-t-ilpu succéder à quelqu’un dont il n’était pas de la lignée? Aurions-nous depuis près de quatre décennies un usurpateur au trône?

SourceFacebook: Jean Takougang

If his son, his daughters, the people he elevated such as Bello Bouba Maigari, Garga Haman Adji, Isa Tchiroma, Mohammadou Moustapha, Yaou Aïssatou , the Lamibe of Garoua, Rey, Ngaoundere, Maroua and the sons and daughters of his former proteges (Moussa Yaya, Ousman May, Sadou Maidadi, Sadou Daudou, etc.), millionaires he helped made, are not bothered and not doing anything concrete about this why should anyone? If those from Garoua who are strong enough, powerful enough, have the voices and the money are not bothered then is difficult for others to. One cannot go to a funeral and cry more than the bereaved. Charity begins at home. If the family and close associates don’t want a fight no one should force a fight.

Lire aussi:   Renouveler notre engagement envers les libertés:

SourceFacebook: Taanu Nana Bibura

commentaires
Loading...