Le président élu KAMTO “Que si l’administration a à s’adresser à moi, qu’elle le fasse directement ! “

0 76

Nous, Mes MOBI la doyenne, KONTCHOU Gabriel, TAMFU Richard et KENGNE Fabien, sortons de l’hôtel Vallée des Princes où nous nous sommes entretenus avec son excellence le brillantissime professeur Maurice KAMTO, le Président élu, sur autorisation du Délégué Régional à la Sûreté Nationale et le Collégion de la Gendarmerie pour le Littoral, qui nous ont instruit d’indiquer “à KAMTO que s’il doit quitter l’hôtel c’est pour se mettre sur la route de Yaoundé , sous leur escorte et surtout, sans les benskineurs.


Que venu pour la dédicace, il a transformé sa visite en déclarant la bagarre. Qu’il n’a pas été séquestré comme Me KENGNE Fabien a été le premier à le déclarer dans la toile “.

Peut être une image de 3 personnes, personnes assises, personnes debout et intérieur
Mes MOBI la doyenne, TAMFU Richard et KENGNE Fabien


Informé, le Professeur KAMTO nous a demandé de retourner leur dire que l’administration n’a pas besoin de passer par des Avocats comme par le passé pour lui adresser des messages. Qu’il suppose n’avoir rien suivi. Que si l’administration a à s’adresser à lui, qu’elle le fasse directement “!
De notre entretien, il nous a rapporté qu’il est arrivé à Douala pour rendre visite à ses amis politiques emprisonnés depuis le 22 septembre 2020, ce qu’il a fait sans annonce.
Que retourné au siège Régional du MRC, il a dans un discours de circonstance, souhaité qu’ils soient tous libérés pour fêter Noël et la fin d’année en famille, en rappelant que l’option choisie par le MRC c’est le changement dans la paix et par les urnes.


Que néanmoins si on lui cherchait la bagarre, il ne fuit pas la bagarre”

SourceFacebook. Me Fabien Kengne

Lire aussi:   Mongo Béti, « mauvaise conscience » du Cameroun colonial et post-indépendance
commentaires
Loading...