Malachie Manaouda, l’agneau du sacrifice du Covid-19

0 245

Voir un jeune Ministre comme Manaouda Malachie broyé par l’opinion me désole. Je sais qu’il y a en back office un enjeu et des enjeux qui dépassent certainement ma modeste personne. Mais ce rapport de la Chambre des Comptes qui est brandi aujourd’hui est en réalité caduc depuis longtemps.

Il est simplement dépassé. Les éléments qui y figurent sont des constats de départ avant dépouillement des documents et des justificatifs par les auditeurs. Après avoir reçu les documents dans le cadre du contradictoire si fondamental en audit, la Chambre des Comptes n’en est plus à ce niveau. Certaines informations du rapport abondamment commentées ne sont plus au point indiqué dans le rapport d’étape.

Il s’agit par exemple : 1)- des ambulances : elles n’ont jamais fait l’objet de paiement car elles ne sont pas encore réceptionnées. Donc on ne peut pas parler de fictifs alors qu’il y a pas dossier de paiement introduit.2)- de plusieurs de ces marchés n’ont jamais fait l’objet de liquidations et donc pas de paiement.3)- Après vérification des mercuriales, les surfacturations relevées s’avèrent être une méprise de la Chambre des Comptes sur les caractéristiques des équipements livrés.

Bref, la Chambre des Comptes, après le contradictoire en cours, a revu ses observations et, à ce jour, le rapport définitif est encore en cours d’élaboration. Je pense que d’ici un mois au plus, il sera définitivement bouclé.Le rapport du Consupe, lui, n’est pas encore prêt.Enfin, Manaouda Malachie, bien que Ministre de la Santé n’a pas interféré dans le processus de passation des Marchés Publics, ni signé aucun marché dans la gestion du Covid-19. La Chambre des Comptes et le Consupe s’en sont bien aperçus et ont à leur disposition la totalité des éléments.

C’est feu le Secretaire d’Etat Alim Hayatou de regretté mémoire qui a géré en toute autonomie ce pan que le Ministre Manaouda Malachie avait eu la sagesse de lui confier. Là aussi, les documents le prouvent.Pour les tests dont on parle avec abondance, fournis par le prestataire Medeline médical, c’est bien le choix du PM et non du Ministre de la Santé. Les lettres du PM l’instruisant de lui à donner la commande de 3 millions de tests à cette entreprise existent. Le rapport d’étape de la Chambre des Comptes en a fait mention. Il faut se méfier de ce pays, mon frère, et des batailles souterraines qui s’y déroulent.

Lire aussi:   Penda Ekoka: Paul Biya a toujours gouverné par le mensonge,la tricherie, la corruption

Quand le vrai rapport de la Chambre va sortir, sans l’essentiel des éléments qu’on balance aujourd’hui à gauche et à droite, qu’est ce que l’on va dire ? Ce rapport est volumineux et encore il ne couvre qu’une période et une partie des 180 milliards et plus mobilisés dans cette crise. Au moment où se boucle l’audit, de nouveaux engagements ont lieu parce que la crise persiste. Il faudra donc d’autres audits à l’avenir. Normalement, ce sont les journalistes qui devraient en principe avec le recul nécessaire faire les analyses conséquentes et expliquer tout ceci aux lecteurs. Hélas il leur manque de recul, ils sont devenus des justiciers.

Ils puisent eux aussi au tribunal de Réseaux Sociaux. Sur la base de ce rapport d’étape, les auditions peuvent difficilement prospérer parce que des justificatifs existent, à l’exception de l’affaire des tests sur laquelle le PM doit s’expliquer et cela figure dans le rapport en cours. Globalement, et en situation de crise, le pays s’en est mieux tiré. Il y a certes des zones d’ombres ici et là qu’il faut clarifier et que la justice doit clarifier mais Manaouda Malachie ne peut pas être plus inquiet que d’autres, notamment le PM et le SGPR qui ont instruit à tout va. Il a été bien inspiré de confier ce dossier à son second. Ce que je veux dire, c’est qu’attendons le vrai rapport qui sera disponible dans un mois.

Les gens seront déçus parce qu’ils ont déjà des coupables désignés. Pour forcer la main à l’opinion, j’ai même lu ce matin que le jeune ministre s’était offert une Mayback, le pauvre comme si cette voiture courait les rues ! Il faut absolument lui prêter des dépenses faramineuses pour l’enfoncer et chacun y va de sa petite idée. En service à la Chambre des Comptes.

Lire aussi:   Celestin Bedzigui théoricien de la dance Bafia: " Mon soutien à la candidature de Paul Biya à la prochaine élection présidentielle."

SourceFacebook: Alphonse ABENA

commentaires
Loading...