Vendredi soir à Montréal sous un froid glacial l’honorable Dzogang a encore fait fort

0 179

Hier soir, vendredi 7 février à Montréal, sous un froid glacial et dans une tempête de neige,l’honorable Albert Dzongang a encore frappé fort.

« Quand le gros tam-tam est là, les petites calebasses comme moi on reste tranquille. »
« Il y’en a qui chassent les rats, d’autres les lièvres, mais notre grand chasseur chasse le lion »
« Kamto dit qu’il peut tomber, mais sachez que le chef ne meurt jamais avant les notables, donc avant de l’atteindre ils doivent d’abord nous traverser »


« Dans l’équipe il y’a des attaquants virevoltants comme les Penda Ekoka, des milieux de terrain intelligents comme les Fogue, mais en défense il y’a les tacleurs comme les nous, bien sûr le marqueur de penalty est en pointe »

Vraiment un jour quelqu’un devrait nous faire un recueil des punchlines de ce monsieur.

Lire aussi:   Au-delà « l’affaire Momo » CRTV : le degré zéro du journalisme au Cameroun?
commentaires
Loading...