Trois candidats demandent l’annulation du scrutin du 07 octobre

0 132

Avec les recours déposés hier jour par Cabral Libii, Maurice Kamto et Joshua Osih, on enregistre au total dix-huit dossiers
au conseil constitutionnels

Pour cette journée du 11 octobre, on enregistre trois nouveaux recours déposés à élecam par certains candidats de l’opposition. Le candidat du MRC Maurice Kamto accuse ELECAM d’avoir laissé passer de nombreuses irrégularités au cours de cette échéance électorale.

 

Cabral Libii

L’autre argument du tireur de penalty porte sur le non-respect du retrait du candidat Akéré Muna. Cabral Libii quant à lui demande l’annulation totale du scrutin du 07 octobre. Le candidat du parti UNIVERS déplore de nombreuses fraudes et irrégularités tant sur le plan national que surle plan international.

Le requérant affirme que cette élection n’a été ni crédible, ni libre, ni démocratique et encore moins transparente.


Dans la même lancée, le candidat du SDF Joshua Osih sollicite l’annulation totale de l’élection présidentielle du 07 octobre dernier. Pour lui aussi, ce scrutin a été émaillé d’une kyrielles d’irrégularités qui mettent en mal l’unité nationale et compromettent durablement la sincérité du résultat de ladite élection. Il souligne aussi que l’annulation totale sollicitée est conforme aux disposition de l’article 132 de la loi portant code électoral.

Ace jour, 18 recours ont été introduits au Conseil constitutionnel qui dispose d’un délai de 15 jours maximum pour étudier le contentieux post-électoral et proclamer les résultats. Il faut noter que les décisions rendues par cette haute juridiction ne sont susceptibles d’aucun recours. En ce qui concerne les décomptes des votes, le travail se poursuit au conseil constitutionnel.

Lire aussi:   Un Jean en cache un autre: Après Jean Njeunga mascotte des élections 2011 Jean de Dieu Momo nouvelle mascotte en 2018

Les membres de la commission en charge de ce département ont déjà examiné 10 procès-verbaux dont les Bamboutos et le Ndé dans la région de l’Ouest, la Lékié, la Haute Sanaga, la Mefou et Akono et le Nyong et So’o dans le Centre. Le Mbouri et le Ngock-ketundja dans le Nord-ouest, la Sanaga maritime dans le Littoral et la Vallée du Ntem dans le Sud. Les procèsverbaux venus de la Guinée Equatoriale, du Tchad, de la Cote d’Ivoire, de l’Algérie, de Tel Aviv et de Moscou sont déjà passés au scanner.

Source: Annette Olinga- L’Essentiel

commentaires
Loading...