LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL CAMEROUNAIS EST DANS LE NDEM

0 88

Le Conseil constitutionnel Camerounais est dans le Ndem. Il faut respecter les intelligences de notre pays.Comme le dit si bien mon grand frere Seme Ndzana : «Devant l’excellence, tout homme honnête s’encline, pas comme certains de nos compatriotes qui jalousent et s’activent systématiquement à détruire les meilleurs» comme le fait Biya Paul depuis 36 ans.

Depuis trois jours, precisement depuis hier et avant hier, en direct dans plusieurs télévisions et même en live sur des liens internet, les camerounais qui suivent religieusement les débats sur le contentieux électoral d’après élection du 07 octobre dernier ont pu se rendre à l’évidence que Maurice Kamto, Akere Muna et les autres sont des génies camerounais comme chacun d’entre vous dans son domaine respectif.

En effet, beaucoup de ceux qui nous suivent connaissent parfaitement notre position relativement à cette mascarade électorale. Nous avons toujours dit au CCT qu’il faut plutôt aller vers une période transitoire avec la mise sur pieds d’un gouvernement de transition de deux ans, afin de détruire l’administration néocoloniale, prévaricatrice et terroriste actuelle, construire une nouvelle administration moderne et au service du citoyen, abolir les institutions d’oppression actuelles, mettre en place toutes les institutions que le peuples demande, et organiser enfin les élections uniquement après que tous les camerounais se seront réconciliés lors de cette période transitoire.

Tant bien que mal, Paul Biya a tenu à organiser cette élection présidentielle là où le Cameroun a plutôt besoin d’un référendum sur la forme de l’État et d’une réécriture de la loi électorale, et quelques acteurs avec chacun ses raisons y sont allés. Plus le processus avance, un homme vient de démontrer qu’il est plus intelligent que tout l’ensemble du régime incompétent et dictatorial de Biya. Il a le sens de la communication. Avec son collectif de compétences juridiques, il maitrise son sujet.

Lire aussi:   Zimbabwe: le lion de Hararé et héro national-Robert Mugabe démissionne- President Mugabe resigns

On l’aura vu hier et avant hier, avec force et conviction, mettre à nue le systeme Biya Paul, pour que le monde entier voit, les fraudes électorales qui maintiennent le vieux dictateur Biya Paul au pouvoir depuis 36 ans, le faisant gonfler d’arrogance au point de déclarer aux cotés de son maître français que «Ne reste pas au pouvoir qui veut, mais qui peut».

Pour revenir à l’audience du contentieux post électoral qu’on a vu hier et avant hier, avec son déploiement hier , Maurice Kamto a ridiculisé l’ensemble du conseil constitutionnel en lui rappelant ses tares congénitales. Face à ce groupuscule de vieillards corrompus et pervertis, le Professeur a déployé l’artillerie lourde avec un conseil d’avocats compétents, composé de grands esprits tels que Yondo Black, Akere Muna,Souop, Emmanuel Simh, Michelle Ndocki, Claude Assira et les autres… véritable source intarissable de la richesse du Cameroun.

Hier encore , une jeune fille me disait, Patrice Nouma je veux etre Comme Michel Ndoki avocat, je dis pourquoi? elle me dit parce qu’elle defend les droits du peuple. Mes chers compatriotes, je manifeste ici ma joie, je vis des meilleurs moments depuis plusieurs jours, la jeunesse Camerounaise s’inspire des aines , les jeunes camerounais ont des nouvelles idoles ,intelligente cette fois .

Aucun n’enfant ne veut etre ministre comme Gregoire Owona qui tue les enfants et mange leurs organes ou comme Fame Ndongo qui porte les couches PAMPES en longueur de journee

Meme-ci le resultat de cette fraude ne change rien a la fin dans les comportements de ce regime dictatorial a la reputation de tricheur international, reconnaissons que la recreation est ternimee. La Jeunesse Camerounaise est consciente du jeu et des enjeux qui constituent son avenir .

Ils sont en majorité des jeunes, la vraie jeunesse camerounaise. Ils ne sont pas des feymen, des prostitués de pacotilles, des partouseurs du Palais d’Étoudi. Ils ne sont pas des footballeurs PD. Ils ne sont pas des buveurs de sang, des mangeurs des brochettes de clitoris, des violeurs de bébés, des pédophiles, des vendeurs d’organes.

Lire aussi:   GARGA HAMAN HADJI président de l'ADD: le candidat de la participation

Ils sont tous des avocats, de dignes filles et fils de la République qui veulent l’application du droit et rien que le droit face à la mascarade qu’organise Biya Paul et son conseil constitutionnel du RDPC.

Mes chers amis (es), C’est la première fois depuis le lancement de Facebook, Youtube, Whatsapp et autres supports de communication du net que les véritables camerounais ont pris le contrôle des réseaux internet. Deja 72heures sans entendre les directs à la con des Wolwoses camerounaises et camerounais. Nous sommes tous admiratifs devant l’éloquence, l’intelligence, la classe de nos jeunes avocats qui font la fierté de notre pays.

Devant ce génie qu’on a vu à l’œuvre hier et avant hier, il est clair que Maurice Kamto a voulu prendre à témoin l’ensemble du peuple camerounais et la communauté internationale, afin qu’ils se rendent à l’évidence à quel point ce régime est un régime de fraudeurs et de tricheurs….

Tout camerounais conscient sait aujourd’hui que la suite se passera dans la rue, puisque nous savons que Clément Atangana validera le hold-up électoral de Biya. Et ce sera le commencement de la crise électorale francophone, qui s’ajoutera à la crise sanglante anglophone…

Au moment où nous nous dirigeons vers cette crise aux conséquences imprévisibles, positives comme négatives, n’oublions pas le message anti-tribalisme de Maurice Kamto à la barre du conseil constitutionnel, un engagement contre le tribalisme qu’il a prouvé par la diversité ethnique de son collectif de compétents avocats, invitant ainsi chaque camerounais à mener le combat de la libération du Cameroun des mains tribalistes et génocidaires de Paul Biya et ses «élites», le CCT demande aux camerounais et camerounais à mener ce noble combat sans verser dans le tribalisme et toute autre forme de discrimination. J’AI DIT

Lire aussi:   Henri Njomgang, président de l'AED:«Certains ont toujours pensé qu'ils étaient indispensables, irremplaçables, incontournables, qu'en leur absence tout irait mal»

En attendant, le combat continue

Et fait quoi, fait quoi, nous vaincrons

Le Diable a la montre, Mais Dieu à le Temps Patrice Nouma . :

Le Fils de la Republique

commentaires
Loading...