Ibrahim Mbombo Njoya Roi des Bamoun s’est retourné: Vive le royaume Bamoun

0 57

Nous apprenons aujourd’hui le décès du 19eme Roi Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya agé de 83 ans.Le Roi est décédé à l’hôpital américain à Paris ce lundi 27 Septembre. Nous adressons nos très sincères condoléances à sa famille, à ses proches et au peuple Bamoun.Le Roi Ibrahim Mbombo Njoya est né le 27 Octobre 1937 à Foumban et il était devenu le 19eme Sultan de la dynastie Bamoun le 10 aout 1992, remplaçant à ce poste son père, Seidou Njimouluh Njoya.

Il était diplômé de l’institut d’études administratives de Dakar et il avait intégré l’administration camerounaise en 1958 en tant que secrétaire du haut-commissaire de la République française au Cameroun.De 1960 à 1962, il a occupé plusieurs fonctions; Chef de Cabinet du Secrétaire d’Etat à la Présidence de la République chargé de l’Information, Chef de Cabinet du Ministre des Forces Armées, et Directeur de Cabinet du Ministre des Forces armées.

Il fut ensuite nommé Commissaire Général à la Jeunesse, aux Sports et à l’Education populaire. Le 25 mai 1965, il devient Ministre Adjoint de l’Education, de la Jeunesse et de la Culture, un poste qu’il occupera pendant 5 ans puis il est nommé Ambassadeur du Cameroun en Guinée Equatoriale, le 31 juillet 1970 et Ambassadeur du Cameroun en Egypte jusqu’en 1981, avec pour premier secrétaire Réné Sadi.Le 4 décembre 1981, il est nommé Vice-ministre des Affaires Etrangères par le Président Ahmadou Ahidjo, puis le 7 janvier 1982, il devient Ministre de la Jeunesse et des Sports.C’est lui qui encadra la délégation des Lions Indomptables, lors de leur premier sacre à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 1984 en Côte d’Ivoire.D’abord membre haut placé de l’Union nationale du Cameroun (UNC) d’Ahmadou Ahidjo, il avait ensuite rejoint, dès sa création en 1985, le comité central et le bureau politique du Rassemblement démocratique du peuple du Cameroun (RDPC, au pouvoir).

Il était par ailleurs chef de la délégation du comité central du RDPC pour la région de l’ouest.Il commence alors une longue carrière ministérielle sous la Présidence de Paul Biya; Ministre de l’Information et de la Culture du 21 novembre 1986 au 16 mai 1988, Ministre de l’Administration Territoriale du 16 mai 1988 au 7 septembre 1990, de nouveau Ministre de la Jeunesse et des Sports dès le 7 septembre 1990 et enfin Ministre Délégué à la Présidence chargé des Relations avec les Assemblées à partir du 9 avril 1992. Le 10 Août 1992, Ibrahim Mbombo Njoya est devenu le 19eme Roi de la dynastie Bamoun, succédant à son père Seidou Njimouluh Njoya.

Lire aussi:   Michel Lobé Ewané: Les conséquences de la phrase choc de Macron à Biya.

Il a mis un terme à sa carrière administrative et il a démissionné du Gouvernement pour se consacrer pleinement à ses nouvelles fonctions traditionnelles.

En 2013, il siège au Sénat camerounais.Le sultan des Bamoun laisse neuf veuves et une trentaine d’enfants.Que l’âme de Sa Majesté le Sultan Mbombo Njoya repose en paix…

Source: Cameroun-Retro

commentaires
Loading...