Influential tech CEO Rebecca Enonchong detained in Cameroon is now free- Un énième cas d’abus de pouvoir au Cameroun

0 104

(CNN)Rebecca Enonchong, a Cameroonian tech entrepreneur, has been arrested and brought before a court in Douala, in Cameroon’s Littoral Region, according to her lawyer and another close associate.Enonchong has been in government custody since her arrest on Tuesday, social activist Edith Kahbang Walla told CNN Thursday.”On Tuesday she was invited to the Gendarmerie (policing force)…and she went. When she arrived there, they began asking her questions about some cases she has with her family concerning inheritance,” Walla explained.

Enonchong would later be accused of “contempt” and arrested according to a “verbal instruction” by the region’s attorney general, said Walla, who told CNN she was in direct contact with Enonchong.

“There’s no written complaint…no elements of the said contempt, there’s no warrant, there’s no summons,” said the activist, who also leads the Cameroon People’s Party (CPP).

“The Gendarmerie told (Enonchong) that they received a verbal instruction for her to be arrested. She was informed that the attorney general of the Littoral Region stated that in her discussions with members of his staff, she showed contempt,” Walla added.

Sylvain Oum, Enonchong’s lawyer, confirmed Walla’s comments. “We have received no documentation of what she (Enonchong) is accused of, nor formal written complaint against her.”

“She is a victim of an abuse of power,” Oum also said, adding that he believes Enonchong never should have been detained in the first place.According to Walla, Enonchong was referred to the Bonanjo Court of First Instance on Wednesday and was remanded in custody due to a delay in paperwork.”The court said it hadn’t received her file, so a new order of detention was signed and she spent a second night at the Gendarmerie. She was asked to present herself at the court at 8:30 this morning (Thursday). She was brought to the court by the Gendarmerie this morning and her file has been registered — maybe we’ll have more elements from the file,” Walla said.Cameroonian authorities did not respond to CNN’s requests for comment.The Cameroonian government has frequently been accused of repression and various forms of human rights abuses.

Lire aussi:   Où est passé FRANCK HUBERT ATEBA ?

Enonchong’s arrest sparked outrage on social media with many prominent individuals, including the French ambassador to Cameroon calling for her release.The African Business Angels Network (ABAN), which Enonchong co-founded has described her arrest by Cameroonian authorities as “highly irresponsible.”

GoFundMe page has since been set up to support Enonchong’s legal bills.Enonchong is one of Africa’s most influential tech entrepreneurs and she sits on the boards of many global corporations including the WHO Foundation.

Source: By Nimi Princewill, CNN

Cameroun : Affaire #RebeccaEnonchong, un énième cas d’abus de pouvoir.

L’arrestation et la garde à vue de Rebecca Enonchong il y a 2 jours au motif de « Outrage à magistrat » est une autre illustration patente de la déliquescence de l’état de droit et de l’implantation d’une autocratie extrême au Cameroun.Tout détenteur de la moindre parcelle d’autorité et/ou de pouvoir se croit tout permis et se sait exempt d’imputabilité.OUTRAGE À MAGISTRATSelon des témoins, Rebecca Enonchong, CEO d’Afrilabs, a été convoquée à la gendarmerie de Douala pour une affaire concernant sa famille. Lors de sa rencontre avec l’enquêteur principal, elle aurait demandé à ce que ses affaires soient traitées par un seul enquêteur plutôt que deux. Cette demande n’a pas été prise en compte; et elle a été “accusée” d’avoir commis un délit : “outrage à magistrat”, et il a été ordonné son arrestation immédiate. Pour information, ce pour quoi elle a été convoquée porte sur un litige civil (biens immobiliers) avec un magistrat, procureur général de son état.

Cette détention arbitraire, cela va de soi, est incompréhensible, voire inacceptable pour de nombreuses personnes.Outre les organisations camerounaises de lutte contre les injustices, les mouvements citoyens et personnalités publiques civiles, de nombreux jeunes entrepreneur.e.s , notamment dans le domaine des nouvelles technologies s’insurgent contre cette arrestation.

Lire aussi:   Prof. Jean takougang:  ENSEMBLE POUR UN CAMEROUN MEILLEUR ! 

LE CANADA MONTE AU CRÉNEAU

Peut être une illustration de 1 personne et texte : « JUSTICE IS NOT A ΤΟΥ #FreeRebecca »

Rebecca Enonchong est une figure mondiale dans le domaine des Tech. Installée aux US, elle fait partie du Africa’s 50 Most Powerful Women. En plus d’être une militante pour les droits humains. Figure internationale respectée, la détention de Rebecca Enonchong, ne pouvait laisser certaines représentations diplomatiques indifférentes.Une photo de Richard Bale, le Haut-commissaire du Canada au Cameroun en compagnie de Rebecca Enonchong a été posté sur le compte officiel du Haut-commissariat du Canada, avec le hashtag #FreeRebecca.À cela s’ajoute un communiqué où il est dit : « Le Canada exprime sa vive inquiétude face au signal envoyé aux investisseurs étrangers et aux partenaires technologiques par la détention arbitraire de Rebecca Enonchong. Les secteurs de la technologie et des startups du Cameroun ont un énorme potentiel pour créer des emplois et de la richesse dans le pays. Mme Enonchong est une leader dans ces secteurs dont tous les camerounais peuvent être fiers”. ( source : Mimi Mefo Infos)

.L’impact de Rebecca Enonchong sur la jeunesse africaine, intéressée ou passionnée par les nouvelles technologies est telle qu’elle est très souvent invitée à des conférences internationales sur divers sujets en rapport avec le développement du continent africain.

Il s’en trouvera toujours, malgré ses innombrables cas d’injustices et de dénis de droits aux citoyens, pour venir clamer haut et fort dans les médias, que le pays est bien gouverné et que le régime politique actuel est le meilleur.

Peut être une image de 2 personnes et personnes debout

Le #Canada se dit très préoccupé par le signal envoyé aux investisseurs et partenaires technologiques étrangers par la détention arbitraire de Mme Rebecca Enonchong. Les secteurs de la technologie et des startups au #Cameroun ont un énorme potentiel pour créer des emplois et de la richesse dans le pays. Mme #Enonchong est un leader dans ces secteurs dont tous les Camerounais peuvent être fiers. En tant que présidente du conseil d’administration d’Afrilabs, un réseau panafricain de centres d’innovation à travers l’Afrique, présidente d’ActivSpaces au Cameroun avec ses trois tech hubs au Cameroun, et cofondatrice du #Cameroon Angels Network, elle nourrit les talents technologiques camerounais et attire des étrangers essentiels dans le secteur technologique. #FreeRebecca #africatechie

Lire aussi:   Patrice Nouma et le Conseil Camerounais de Transition demandent à la Suisse d'expulser Paul Biya

commentaires
Loading...