Le séjour rocambolesque du président Paul Biya en Suisse: la facture sécuritaire salée du Canton de Genève sera présentée au régime Biya

0 159

La honte planétaire , la force des symboles expliquée aux nuls : la facture sécuritaire du Canton de Genève sera présentée au régime Biya risque d’être salée. D’abord , la réussite d’une manifestation ne se mesure au nombre des manifestants , sinon on se conterait d’un carnaval .  Ensuite , la police en Suisse 🇨🇭 ne fonctionne pas comme la milice tribale du roi fainéant à perpétuité. Dans le cas d’espèce, il s’agit du détachement de plusieurs garnisons de police , venues de plusieurs cantons , puisque la Suisse 🇨🇭 est une confédération. Tout cela coûte de l’argent , et beaucoup d’argent.

   Et à qui doit – on présenter l’addition ? Au tyran camerounais bien sûr , puisqu’il s’y trouve dans le cas d’une visite à caractère privé! Aucune disposition n’est prévu , dans le budget helvétique des différents cantons , pour se servir de l’argent du contribuable aux fins dd financer la sécurité d’un dictateur désavoué par son peuple , et en mal de légitimité .

Peut être une image de une ou plusieurs personnes, personnes debout et dehors

  Au- delà des considérations de trésorier , le symbole est fort et destructeur pour l’image de ce despote , qui après 40 ans d’un pouvoir personnel sans partage sans discontinuer, se fait chasser son épouse et lui , comme un gibier de chasse .

   Comme le dit Niccolò Machiavelli , l’auteur du Prince , livre de chevet , pensum et vade-mecum du dictateur , tout en politique est certes question de rapport de force , mais d’image et d’apparence aussi .

Peut être une image de une ou plusieurs personnes, personnes debout, personnes qui marchent et route

  De ce point de vue , les manifestants et activistes ont remporté une grande victoire d’image et de communication, et tout cela suffit largement à leurs peines . Car , c’est le but qui était escompté depuis le début , et il a été largement atteint . En transformant involontairement l’Intercontinental en une forteresse , la police helvétique aiguillonnée en amont par l’autorité politique, montre et confirme en mondovision, que la Suisse au-dessus de tout soupçon , comme l’écrit naguère mon professeur et ami Jean Ziegler , n’est pas sinon innocente que ça , et est même complice des détournements des fortunes amassées em son sol , au détriment des peuples affamés .

Lire aussi:   Arielle Kitio Tsamo honorée par le prix de la femme digitale de l’année.

  En mondovision, les camerounais lambda restés au pays, et ne jouissant pas de la même faculté de dire s’ils sont pour ou contre , ont pu constater par eux-mêmes, que contrairement à la légende qu’on leur sert consistant à dire que le Nom Ngui( roi des rois en langue Béti ) tiendrait son pouvoir de Dieu ( curieux pour un fils de paysan roturier) , qu’en réalité le roi était nu .😀

   Ils ont compris que reclus , terré et apeuré comme un rat des champs , dans sa suite d’hôtel , il n’a dû son salut qu’à la cohorte des policiers suisses chèrement rémunéré, pour l’extraire et l’extirper des griffes des activistes de la diaspora, venu le capturer .

   Oui , le but recherché a atteint au-delà de nos espérances , puisque cette image montrant l’Intercontinental de Genève comme une forteresse hautement gardée , fait désordre d’abord pour l’image de l’établissement lui -même , et pour le pays .  Un pays où fut signée en 1951 tout de même , la convention de Genève relative au droit d’asile .

     Les autorités suisses , en apportant leur caution à la forfaiture d’un tyran d’une kleptocratie moribonde de type mafieux , insultent tout simplement l’avenir . Non seulement les opposants d’aujourd’hui sont potentiellement et par définition, les dirigeants de demain , mais il ne jamais oublier que comme l’a dit Amadou Hampâté Bâ, que si “  En Afrique un vieillard qui meurt , c’est une bibliothèque qui brûle “ , un dictateur africain qui meurt , c’est une banque suisse qui ferme . On sera se voir , comme on dit à Babi , sur les bords de la lagune Ébrié.

Lire aussi:   Le Cameroun a -t-il les moyens du confinement?

     Je vous donne rendez-vous demain , les ami(e) s pour parler de tout cela en direct .

      SourceFacebook: Jean-Pierre Du Pont

commentaires
Loading...