PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ET COVIDGATE AU CAMEROUN: OU LE GRAND VOL A CIEL OUVERT

0 150

LA MAFIA DES MARCHÉS DE LA COVID 19 À LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE.Le 31 mars 2019, Paul Biya créait la Task Force 2019 logé à la présidence de la République et supervisée par Ferdinand Ngoh Ngoh, secrétaire général de la présidence de la République. Cette structure coordonne désormais la lutte contre la COVID 19 qui était chapeautée depuis 1 an par le premier ministre, Dion Ngute.

Quelques jours après, la Task Force sort une première liste de marchés d’environ 7 milliards fcfa. Par la suite, Ferdinand Ngoh Ngoh demande au ministre de la Santé de signer des contrats avec des entreprises qu’ils ont choisi sans consulter Manaouda Malachie et sans appel d’offre.

Les entreprises retenues sont les suivantes :

1) 500 000 tests rapides ABBOTT pour un montant de 2 milliards 500 millions fcfa à MÉDICAL PLUS SARL. B.P: 2487 Yaoundé.

2) 35 000 tests PCR de la plateforme ABBOTT pour un montant de 420 millions fcfa à MÉDICAL PLUS SARL. B.P: 2487 Yaoundé.

3) 65 000 tests PCR des autres plateformes pour un montant de 1 milliard 137 millions 500 000 fcfa à SAT PHARMA SARL B.P 1834 Yaoundé.

4) 65 000 tests PCR des autres plateformes pour un montant de 1 milliard 137 millions 500 000 fcfa à M9 SA. B.P 1834 Yaoundé.

5) Consommables et petits équipements de laboratoires pour un montant de 588 millions 390 959 Fcfa à MÉDICAL LINK B.P 11851 Douala.

6) Équipement de protection individuelle pour un montant de 1 milliard 200 millions fcfa. METROCALIB SARL. B.P 6471 Yaoundé.

Lire aussi:   Paul Biya ne s'est toujours pas exprimé à la télévision, un mois après l'annonce d'un premier cas : silence irresponsable voire dangereux pour les Camerounais

7) Équipement et consommable de prise en charge des malades du COVID 19 pour un montant de 559 248 100 fcfa à MÉDICAL LINK B.P 11851 Douala.

8 – Équipement et consommable de prise en charge des malades du COVID 19 pour un montant de 140 millions 750 000 fcfa. MÉDICAL FIRST SARL B.P 4197 Yaoundé.

Rappelons ici qu’aucun appel d’offre public n’a été officiellement lancé pour le choix de ces entreprises. Des responsables de la Task Force, dont Ayem Mauger, conseiller économique de Paul Biya ont appelé des prestataires au téléphone pour leur offrir des marchés de bouche à bouche en violation de toutes les lois sur l’attribution et la passation des marchés au Cameroun. Et demandent au ministre de la Santé de signer les marchés qu’ils ont passés en violation des lois.

Plus grave, le gouvernement du Cameroun s’était engagé à rendre public les noms des bénéficiaires des marchés du COVID 19. Or la liste des propriétaires de ces sociétés qui vont percevoir plus de 7 milliards fcfa n’est toujours pas connue. Qui se cachent derrière ces sociétés ?

Ainsi va la République

Pour toute information confidentielle que vous souhaitez rendre publique. Écrivez à l’adresse WhatsApp: 00 44 7404793575

Le scoop de la matinale de vendredi… LA MAFIA DES MARCHÉS DE LA COVID 19 À LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE

Le 31 mars 2019, Paul Biya créait la Task Force 2019 logé à la présidence de la République et supervisée par Ferdinand Ngoh Ngoh, secrétaire général de la présidence de la République. Cette structure coordonne désormais la lutte contre la COVID 19 qui était chapeautée depuis 1 an par le premier ministre, Dion Ngute.

Lire aussi:   Comment le peuple fêtera t'il la fin de Biya?

Quelques jours après, la Task Force sort une première liste de marchés d’environ 7 milliards fcfa. Par la suite, Ferdinand Ngoh Ngoh demande au ministre de la Santé de signer des contrats avec des entreprises qu’ils ont choisi sans consulter Manaouda Malachie et sans appel d’offre.

Les entreprises retenues sont les suivantes :

1) 500 000 tests rapides ABBOTT pour un montant de 2 milliards 500 millions fcfa à MÉDICAL PLUS SARL. B.P: 2487 Yaoundé.

2) 35 000 tests PCR de la plateforme ABBOTT pour un montant de 420 millions fcfa à MÉDICAL PLUS SARL. B.P: 2487 Yaoundé.

3) 65 000 tests PCR des autres plateformes pour un montant de 1 milliard 137 millions 500 000 fcfa à SAT PHARMA SARL B.P 1834 Yaoundé.

4) 65 000 tests PCR des autres plateformes pour un montant de 1 milliard 137 millions 500 000 fcfa à M9 SA. B.P 1834 Yaoundé.

5) Consommables et petits équipements de laboratoires pour un montant de 588 millions 390 959 Fcfa à MÉDICAL LINK B.P 11851 Douala.

6) Équipement de protection individuelle pour un montant de 1 milliard 200 millions fcfa. METROCALIB SARL. B.P 6471 Yaoundé.

7) Équipement et consommable de prise en charge des malades du COVID 19 pour un montant de 559 248 100 fcfa à MÉDICAL LINK B.P 11851 Douala.

8 – Équipement et consommable de prise en charge des malades du COVID 19 pour un montant de 140 millions 750 000 fcfa. MÉDICAL FIRST SARL B.P 4197 Yaoundé.

Rappelons ici qu’aucun appel d’offre public n’a été officiellement lancé pour le choix de ces entreprises. Des responsables de la Task Force, dont Ayem Mauger, conseiller économique de Paul Biya ont appelé des prestataires au téléphone pour leur offrir des marchés de bouche à bouche en violation de toutes les lois sur l’attribution et la passation des marchés au Cameroun. Et demandent au ministre de la Santé de signer les marchés qu’ils ont passés en violation des lois.

Lire aussi:   ABSOLUTELY INTERDEPENDENT

Plus grave, le gouvernement du Cameroun s’était engagé à rendre public les noms des bénéficiaires des marchés du COVID 19. Or la liste des propriétaires de ces sociétés qui vont percevoir plus de 7 milliards fcfa n’est toujours pas connue. Qui se cachent derrière ces sociétés ?

Source: BORIS BERTOLT 

commentaires
Loading...