Ebenezer Nzonlia, le DAAF de la FECAFOOT s’en est allé

0 212

Ebenezer Nzonlia, un champion hors norme, n’est plus.Le Directeur des affaires financieres et administratives de la fecafoot est décédé .

Le 15 Avril 2020 restera à jamais inscrit dans la mémoire de la grande famille Mekap-Fosso, celle de Camrail, des sportifs tout au moins, avec le décès survenu ce jour, d’Ebenezer Nzonlia; un athlète exceptionnel qui impressionna par l’immensité de son talent sportif et ses capacités professionnelles.
Oui Papa Mekap, comme il s’appelait depuis qu’il succéda à son grand-frère(Daniel Fosso) comme notable auprès du Chef Bangoua et, chef de la famille Diavara/Mekap-Fosso, n’est plus.
Produit de l’écurie faculté des sciences économiques de l’université de Yaoundé, qu’il rejoint après un Baccalauréat C obtenu au Lycée Classique de BafoussamEbenezer Nzonlia, successeur et Grand-Père de toute la famille Mekap-Fosso, a été rappelé ce matin auprès des ancêtres, de suite de maladie, qui a fini par avoir raison de lui, après plus d’un mois de combat.

Le 15 Avril 2020 restera à jamais inscrit dans la mémoire de la grande famille Mekap-Fosso, celle de Camrail, des sportifs tout au moins, avec le décès survenu ce jour, d’Ebenezer Nzonlia; un athlète exceptionnel qui impressionna par l’immensité de son talent sportif et ses capacités professionnelles.
Oui Papa Mekap, comme il s’appelait depuis qu’il succéda à son grand-frère(Daniel Fosso) comme notable auprès du Chef Bangoua et, chef de la famille Diavara/Mekap-Fosso, n’est plus.
Produit de l’écurie faculté des sciences économiques de l’université de Yaoundé, qu’il rejoint après un Baccalauréat C obtenu au Lycée Classique de BafoussamEbenezer Nzonlia, successeur et Grand-Père de toute la famille Mekap-Fosso, a été rappelé ce matin auprès des ancêtres, de suite de maladie, qui a fini par avoir raison de lui, après plus d’un mois de combat.

Lire aussi:   Les pontes du regime Biya ont tous peur de la France


Une histoire de vie belle et pleine qui s’articula dans une carrière et parcours atypique riche, dans le chemin de fer camerounais.
Le géant du chemin de fer au Cameroun s’appelle alors Régie Nationale de chemin de fer(ancêtre de Camrail), lorsqu’ il y  pose ses valises en 1984. Le natif de Bangoua (Département du Ndé) qui avait très tôt embrassé la filière Science économique et gestion après son Baccalauréat C, est naturellement reçu dans les départements du budget, ceux  financiers où il occupera tour à tour les postes de chef de budget d’investissement et chef de la Cellule financière. Il sera  aussi auditeur interne de la Régie Fercam.
Le Mobirail de Camrail lui devra son essor. C’est en sa qualité de Directeur de Mobirail qu’il développera ce service de Camrail.

Zon’s, ou Ninja, comme l’appelaient affectueusement ses proches, n’avait pas seulement une tête pleine et bien faite. C’est aussi un sportif de très Haut niveau. A 29 ans seulement, il compte déjà à son actif, un parcours élogieux dans le handball. Trois ans plus tôt, il a été sacré champion du Cameroun de handball avec l’équipe de l’université de Yaoundé, dont il était le capitaine.
 La Régie Fercam tient donc avec sa nouvelle recrue, une perle précieuse. C’est tout naturellement qu’il est aussi fait capitaine des cheminots. Il fait exploser son palmarès avec l’enchaînement des titres sous les couleurs des cheminots :
– Champion du Cameroun en 1994
– Vainqueur de la coupe du Cameroun de 1983 à 1990.
–     Vice-Champion d’Afrique des clubs de Handball,

Lire aussi:   Chimamanda Ngozi Adichie: The Carnage of the Cameroons
  •  Participation à la Coupe du Monde de Handball de Ryad en Arabie Saoudite en 1987 où le Cameroun occupera la 5 éme place.
  • Participation aux championnats d’Afrique de Handball de Dakar et d’Egypte en 1983.

Il deviendra plus tard, le Président de Rail handball et secrétaire général de l’association sportives des cheminots. Auréolé de ce fabuleux palmarès, il est naturellement imposé dans l’association camrail sport.

Alors qu’on le croit en retraite sportive après le handball où il avait marqué les esprits par son immense talent, c’est au tennis club de Rail  de  Bonandjo(quartier d’affaires de la ville de Douala) qu’il écrira de nouvelles pages sportives. Son aîné Emmanuel Lewe qui dominait jusque-là les compétions seniors de la discipline chère à Yannick Noah, est rapidement détrôné par son cadet, l’intrépide Ebenezer Nzonlia, qui devient la nouvelle bête du tennis senior à Douala. Il y règne pendant près d’une décennie, engrangeant nombreux trophées lors des tournois Camrail et Cami Toyota qui s’y tiennent, au détriment de ses challengers que sont Ekoume Henri (de regrettée mémoire)Docteur Guy SangdjonMoulongo OscarMe Nyemb etc.


Au moment où il rejoint ses ancêtres, il officiait comme directeur administratif et financier à la Fecafoot.
Ce sont donc plusieurs familles sportives, professionnelles et nucléaires qui sont ainsi durement éprouvées avec le décès survenu ce jour, de ce Lion Indomptable aux multiples talents. Que la terre de Bangoua où il doit être ce jour même « remis » aux ancêtres -selon la tradition- lui soit légère.
NHL Promoteur de diaspora Afrique -group.

Lire aussi:   DÉTENTION ARBITRAIRE DU PRÉSIDENT MAURICE KAMTO ET ARRESTATIONS DISCRIMINATOIRES AUX AÉROPORTS INTERNATIONAUX DU CAMEROUN – LE MRC EUROPE INTERPELLE.

Source; Diaf.tv

commentaires
Loading...