MAURICE KAMTO, UN OPPOSANT HISTORIQUE

0 222

En 1992, Maurice KAMTO, sans langue de bois, sans hésitation, sans contournement appelait toute l’élite intellectuelle dont il fait partie à soutenir FRU Ndi face à Biya.

Si ce type était tribaliste comme certains le président il aurait appelé à soutenir Hameni Bieleu, le Bamileke qui était en compétition également. Mais non il a jugé que le plus à même de battre Biya en 1992 était John FRU NDI.

En 1992, John FRU Mdi du SDF était également qualifié tribaliste et accusé de vouloir prendre le pouvoir des “ Beti”. Oui l’histoire du Cameroun se répète à chaque fois que Biya a été en danger ils ont toujours activé la corde du tribalisme et à chaque fois des camerounais même les plus lucides tombent dans ce piège. KAMTO lui dès 1992 avait déjà sur dompter ce piège.

Aujourd’hui, le SDF soutien du bout des lèvres la libération de Maurice KAMTO et ses alliés. Certains d’entre eux s’ils ne se taisent pas simplement cautionnent d’ailleurs ce bailllonnement de la démocratie.

Oui je sais qu’il ya un calcul égoïste. Le SDF n’ayant toujours pas digéré sa place aux élections présidentielles. Mais en réalité il y a également beaucoup d’ignorance.

Mais la morale aurait voulu qu’en ces temps difficiles ils puissent retourner l’ascenseur à KAMTO Maurice. C’est la marque des grands hommes et des grandes organisations. Mais Hélas, les effets de la tyrannie de Biya sont pour l’instant incalculables.

Bonjour à Maurice KAMTO, à ses alliés et aux tontinards.

BORIS BERTOLT

MANIFESTATION DU 26 JANVIER 2016

Robert MOUTE AMBASSA: “ KAMTO deviendra martyr s’il reste en prison”

Lire aussi:   Des professeurs bientôt à Nkodengui: L'Université de Yaoundé II Soa décapitée !

C’est sur le plateau de l’émission “Equinoxe Soir”, que ce cadre du RDPC appelle le président BIYA à liberer le Professeur Maurice KAMTO et ses partisans.
[2:16 PM, 2/14/2019] +237 70735516: ✈ Voici ce que le Prof Maurice Kamto a fait pour l’affaire Bakassi de 1994 à 2011

– Co-agent, Conseil et Avocat du Cameroun devant la Cour internationale de Justice (C.I.J.) dans l’affaire de la Frontière terrestre et maritime entre le Cameroun et le Nigeria (Cameroun c. Nigeria ; Guinée Equatoriale intervenant) (1994-2002);

Membre de la Commission Mixte Cameroun-Nigeria-Nations Unies pour la mise en œuvre de l’arrêt de la C.I.J. du 10 octobre 2002 dans l’affaire de la Frontière terrestre et maritime entre le Cameroun et le Nigeria.
A ce titre :
Chef de la Délégation du Cameroun à la Sous-Commission des populations concernées (2003-2004),—
Chef de la Délégation du Cameroun au Groupe de Travail sur la Frontière Maritime (2003-2010),—
Membre de la Sous-Commission de la Démarcation (2002-2011),—
Membre du Groupe de Travail sur le retrait et le transfert d’autorité de la zone du Lac Tchad (2003),—
Membre du Groupe de Travail sur le retrait et le transfert d’autorité dans la péninsule de Bakassi (2004) ;

— Chef de la Délégation du Cameroun à la cérémonie de retrait des forces armées nigérianes de la Péninsule de Bakassi et à la signature des documents y afférents le 14 août 2006 ;
– Membre et Chef de la Délégation du Cameroun à la Commission de Suivi des Accords de Greentree du 12 juin 2006 entre le Cameroun et le Nigeria (avec comme « Témoins » : Nations Unies, Allemagne, Etats-Unis, France et Grande-Bretagne) sur le retrait et le transfert d’autorité dans la Péninsule de Bakassi (2006-2011);

Lire aussi:   Plus de 100 morts de covid-19 ambadonnés : le délégué régional du littoral demande 100 cercueils pour enterrer

Le grand travail a été accompli avec bravoure et sa démission a suivi.
Merci prof Kamto. La nation toute entière reconnait le grand patriote et l’heros vivant.

commentaires
Loading...