Julien Mbia: « Mon voisin du Rdpc me demande la bière pour célébrer sa victoire. »

0 142

L’affaire est donc pliée ! Et pourtant, je continue à être attéré par la jubilation contemplative de certain(es) artistes locaux dont je connais les conditions de vie innaceptables.

Je reste sans voix par la construction mentale de la caste qui soutient ce pouvoir au sommet de l’état. Je cherche un qualificatif pour elle, je ne trouve pas.

Je demeure interloqué par le citoyen lambda qui veut nous montrer sa joie alors que je connais son quotidien ébranlé. Il veut faire semblant sur Fbk, juste pour nous dire qu’il a soutenu le vainqueur.

Je suis interrogé par l’absence de liesse populaire d’une victoire pourtant portée par 7 électeurs sur 10.

Je suis interpellé par le fait que les maisons de personnalités de l’opposition soit encerclées de policiers depuis 2 jours; tout comme les villes assiégées de gendarmes.

Je regarde l’avenir et je me demande ce qu’il réserve à ceux mes compatriotes qui ne se soignent pas dignement, ne mangent que rarement à leur faim mais dont l’indignation a été noyée par le flots de menaces pour laisser place à la diffusion de joies feintes sur les réseaux sociaux.

Je regarde l’avenir et je me demande si ce pouvoir, au mandat désormais renouvelé, et qui 15 jours après le vote, ne ressent même plus déjà la colère du peuple; va penser à offrir des salles de classes décentes aux enseignants; va-t-il se battre pour une couverture santé universelle, aura-t-il la pression d’électrifier le grand nord.

Je regarde mon fils et je me demande s’il aura la chance, comme moi, de passer entre les mailles du filet; ou pire, de passer entre les gouttes de sang versées par un régime qui ne protège pas les citoyen(nes).

Lire aussi:   In front of a deaf and dumb regime such as the one in Yaounde: Resist! Resist! Resist!

Je viens de faire le tour de la ville, je ne vois que des visages attérés, un soir de victoire électorale et je me demande si on vit un cauchemar éveillé. Déçu que je suis en tant que peuple du changement, jai cherché le peuple du statu quo, le peuple de la victoire, pour entendre leurs cries de joie, je ne le trouve pas !

Enfin, je regarde mon voisin qui me dit il y a 1h de lui offrir la bière de la victoire. Il jubile, mais déja, n’a même pas les moyens de s’offrir la bière de sa victoire ..

#TransitionPolitique, en attendant la suite ..

Julien Mbia: LU SUR LE NET

commentaires
Loading...