Stephan Diboti Lobe: MON PEUPLE PÉRIT A CAUSE DE SON IGNORANCE

0 332
A tous les ignorants qui viennent parler de la loi dans un pays où le gouvernement lui-même ne respecte jamais les lois en vigueur. Selon la loi Camerounaise: <<les chefs traditionnels du canton Bell sont dans leur droit et je m’explique. Les terres appartiennent d’abord à la communauté villageoise qui peut les mettre sur sa demande à la disposition de l’état. Dans ce cas, le chef de l’état prend deux textes, le premier frappant ces terres d’utilité publique. Et le deuxième octroyant la communauté villageoise cédante, une rétrocession ou compensation (le cas de la gare voyageur de Bessenguè). Dans le cadre de la construction querellée, ces dispositions n’ont pas été observées.
Malgré les manquements sus – cités, les autorités traditionnelles qui se sont rapprochées de la CUD n’ont pas été écoutées. Et comme à l’impossible nul n’est tenu, ce qui devait arriver, arriva.Il n’est point question de tribalisme. Le monument de Rudolf Douala Manga Belle doit d’abord être construit à la place de la marine marchande à Bonanjo, sur ses terres.>>
Soyez conséquents et demandez d’abord à Ntone Ntone pourquoi il refuse les demandes incessantes de ces même chefs pour la construction d’un monument à la mémoire de Douala Manga Bell et cède à la provocation. Donc pour vous Ruben Um Nyobe est partout chez lui au Cameroun mais pas Douala Manga Bell? Non mais je rêve ou quoi? Le combat de Douala Manga Bell pour le Kamerun est bien antérieur à celui de Um Nyobe.
Pourtant Fritz Ntone Ntone est bien Douala, c’est lui qui est à l’origine de toute cette merde. Je ne comprends pas pourquoi depuis des années, il s’oppose aux demandes incessantes de ces mêmes chefs Douala pour la construction d’un monument à la mémoire de Rudolf Douala Manga Bell. On n’en serait pas là. En bon membre du R, il est plutôt favorable à la provocation de son propre village.
Samedi 26 mai 2018 les Chefs Traditionnels du Canton BELL (Communautés Belè, Bonapriso, Bonadouma et Bonandoumbe) vandalisent le chantier de construction du monument UM NYOBE au carrefour de la Cité du Centenaire à Bonapriso.

Les vrais problèmes du Cameroun sont ailleurs. Notre pays est en train de sombrer dans une sale guerre de sécession, et tout ce que l’on a trouvé pour faire diversion, c’est d’opposer les Douala et les Bassa pour faire oublier les massacres perpétrés dans le NOSO. Et bingo, il y en a qui plongent, les deux pieds dans la choucroute !!

Lire aussi:   Ultimatum: Kamto donne 7 jours à Biya pour s'adresser aux Camerounais par rapport au Coronavirus
C’est bien le régime tyrannique de BIYA qui a introduit les notions d’autochtones et d’allogènes dans notre constitution non? Hier j’étais à la fête du <<Mbog Lia>> ici à Washington, DC et la vidéo racontant l’histoire des Bassa a parlé d’un peuple qui vient d’Egypte et s’est installé en premier a Ngog Lituba avant qu’une infime partie ne descende vers le Littoral. Les Douala eux sont venus du Congo. Qui maîtrise la chronologie de tout ça? Qui est donc autochtone et qui est allogène?
Ne pensez-vous pas qu’il vaut mieux parler de l’alliance pleine d’amour entre les Bassa et les Douala que l’on a appelé les <<Masoso ma Nyambe>> traduire : <<foyer de Dieu>>.
LA SOLUTION AUX PROBLÈMES DU CAMEROUN PASSERA PAR LE DEPART DE BIYA, UNE REMISE A PLAT DE NOS INSTITUTIONS, DES CONDITIONS D’ACCESSION A LA MAGISTRATURE SUPRÊME ET DE LA FORME DE L’ÉTAT. LE RESTE N’EST QUE DIVERSION !!
Source:Stephan Diboti Lobe:
commentaires
Loading...