ONDOUA ELLA Godfroid Ingénieur Principal des TéléCom dénonce LIBOM LI LIKENG, et Louis Paul MOTAZE et &Com pour bradage délibéré de ressources patrimoniales nationales

0 336

ONDOUA ELLA Godfroid Ingénieur Principal des Travaux des Télécommunications dénonce Mme LIBOM LI LIKENG, et Louis Paul MOTAZE et &Com pour bradage délibéré de ressources patrimoniales nationales.

 

Madame la Procureure Générale Près
Le Tribunal Criminel Spécial,
Yaoundé.

Objet : Dénonciation de madame Minette LIBOM LI LIKENG, et de monsieur Louis Paul MOTAZE et
Compagnie, pour bradage délibéré de ressources patrimoniales nationales.
Madame la Procureure Générale,

A la suite des informations publiées ces derniers temps, entre autres par divers organes de presse au
sujet des négociations en cours en vue de la révision des conventions de concessions des opérateurs de
téléphonie mobile opérées « sur très hautes instructions du Chef de l’Etat », ainsi qu’à celle des
conventions de concessions récemment signées, au mépris total de l’intérêt général par madame la
Minpostel et son collègue du gouvernement, le Minfi,

Nous avons l’honneur de venir respectueusement auprès de votre haute bienveillance dénoncer madame
Minette LIBOM LI LIKENG, et monsieur Louis Paul MOTAZE et Compagnie, pour bradage délibéré de
ressources patrimoniales nationales.

En effet, comme vous le comprendrez certainement, à la suite de tout ce qui suit, tout comme à celle des
multiples pièces ci-jointes, ces derniers ont pris sur eux, en dépit de tous les avis contraires, et de tous
les éclairages que nous leur avons apportés, de brader systématiquement et résolument les ressources
patrimoniales sus évoquées, faisant, parallèlement de notre pays, le Cameroun, le seul pays au monde
où, dans une opération effectuée « en vue de la préservation des intérêts de l’Etat », c’est plutôt
à un véritable marché de dupes que l’on va assister, une opération qui se traduira, inévitablement,
par une perte sèche de plusieurs centaines de milliards de FCFA, voire de plus d’un millier de
milliards de FCFA pour le trésor public, et par un coup fatal à l’action du Chef de l’Etat, susceptible
du tuer dans l’oeuf une partie considérable des retombées positives qu’il serait en droit d’attendre
de son prochain septennat, supposé être celui « des grandes réussites ».

La présente dénonciation se subdivise en six (06) parties, parmi lesquelles :
1. La nature des actes posés par les concernés ;
2. La nécessité vitale d’éviter de brader le patrimoine national relatif à la cession du spectre issu du
dividende numérique ;
3. Un extrait de la dénonciation de monsieur BIYITI BI ESSAM et Compagnie auprès du Chef de
l’Etat, avec copie à madame la Procureure Générale près le TCS ;
4. Le peu d’empressement de madame LIBOM LI LIKENG à sanctionner les opérateurs pour
mauvaise qualité de service ;
5. L’inefficacité de écoeurante l’« Opération épervier » ;
6. Les conséquences néfastes de cette situation sur le « vivre ensemble » dans notre pays.

Minette LIBOM LI LIKENG, et
Louis Paul MOTAZE

Première Partie : De la nature des actes posés par les concernés

 

La déclaration de monsieur le Directeur Général de MTN Cameroon, dont la teneur suit, permet, si besoin
en était, de lever toute équivoque sur la nature de la forfaiture que les mis en cause viennent de perpétrer
et ce, au détriment du trésor public, tout comme à celui du contribuable, à qui l’on demande toujours
beaucoup plus en termes de contribution à la mobilisation des ressources en vue du financement du
budget de l’Etat, pendant que le patrimoine national, censé apporter une grande partie des moyens
financiers nécessaires y relatifs, tel que cela se fait dans tout pays digne de ce nom, sont de plus en plus
confisquées, privatisées par quelques hauts responsables véreux, dont la cupidité est tellement à son paroxysme, qu’ils s’estiment, à tort ou à raison, complètement au-dessus des lois de la république.

commentaires
Loading...