L’œil de gombo de Guibai Gatama

0 186

On le sait tous. Le journaliste vérifie les informations avant de les publier. Il ne reviendrait pas un journaliste de publier les rumeurs ou des fakes, là on est plus dans le journalisme, mais dans la délation, le congossa et même la manipulation

L’oeil du sahel dont on souvent salué le professionnalisme de son directeur de publication Gatama ( écrire bien son nom et le tagguer ) nous offre depuis quelque temps une autre forme de journalisme, c est plus que le voudou journalistique.

Tenez dans sa dernière édition, elle écrit 120 démissions dans le MRC .
On va donc lire l’article pour avoir le coeur net sur ces démissions. On est en surpris que le journal reprend l’extrait de la lettre d’un ancien membre du MRC , déposé de ses fonctions deux semaines plutôt. Le journal n a pas osé mettre les guillemets. En faite le démissionnaire serait donc un journaliste de l’oeil du sahel ?
OK, on dit 220 démissions.. On ne donne aucun nom des 220 , on ne donne la parole a personne. Je n’ose pas dire au responsable MRC de la région. On n’interroge aucun démissionnaire , pourtant on a mis les nom et les numéro.

Sans être journaliste, on a pris deux noms au hasard,interrogé sur les raisons de leur démission. Surprise , ils disent n’avoir jamais démissionné. Un autre très nerveux nous demande de dire journaliste qu’il va se mettre a genoux pour lui demander des excuses.

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit

On sait que c est 220 personnes ,on écrit, on met à la Une et ça va.Rien pour démontrer sa Une. Tant pis pour les lecteurs. On s’en fou. Celui qui écrit est maître. Du grand journalisme je vous assure. Le genre dont vous avez droit quand vous glissez le gombo au boss.

Oeil du gombo quoi

Non c’est affreux. Quand on reçoit une information, on la recoupe, on cherche en savoir plus et on fait un rendu fidèle des faits,a moins que notre bic n’obéisse au CFA, au commandeur.  Combien de Une ce journal a deja fait ainsi. Quelle sera la prochaine.. . Remplacer sahel par gombo, serait plus honnête nessa cher Guibai Gatama

 

Source: Pascal Aubry Bilong‎ –LCCLC – 

commentaires
Loading...