LE DEVOIR DE RÉSISTANCE MORALE : L’APPEL AU BOYCOTT DE VISION 4 AU CAMEROUN

0 356

 

Chers compatriotes,

Vous êtes très nombreux à vous indigner des dérives verbales de certains journalistes de VISION 4 qui visent visiblement à dresser une ethnie camerounaise contre une autre. L’un deux, un certain Ernest Obama, a déclaré, ces jours-ci, que VISION 4 est le média d’une ethnie!

Ce type de discours est moralement et déontologiquement inacceptable dans le champ médiatique Camerounais, surtout à ce moment délicat de l’histoire du Cameroun. Qu’est devenue l’éthique journalistique dans notre pays ?

Amougou Belinga, PDG de Vision 4.

Mais surtout, on se demande pourquoi les propriétaires de cette chaîne de télévision et les autorités administratives du Cameroun tolèrent de comportements aussi irresponsables dans un pays aussi fragile. Face à un tel laxisme professionnel et administratif, les Camerounais doivent prendre leurs responsabilités et résister moralement. Tout laxisme en cette matière se paye en vies humaines! Le génocide rwandais est encore dans les mémoires! Cette résistance a une double dimension.

Premièrement, elle consiste à renouveler en soi, dans sa propre conscience, le refus du tribalisme dans toutes ses formes. La guerre interethnique n’aura pas lieu au Cameroun. Il s’agit de se dire à soi : « La guerre interethnique ne passera pas par moi au Cameroun ». Nous sommes tous les fils et filles de ce pays que Dieu nous a donné et chacun de nous y a sa place. Ne laissons pas les sirènes de la haine interethnique nous diviser, mais unissons nos efforts pour affronter ensemble les injustices qui minent notre pays. Oui, notre ennemi commun au Cameroun, c’est l’injustice et pas d’autres Camerounais.

Deuxièmement, cette résistance doit être active. C’est pourquoi je vous appelle à boycotter Vision 4 jusqu’à ce que ces journalistes irresponsables soient sanctionnés professionnellement. Les Camerounais doivent clairement signifier leur rejet de cette manière de faire du journalisme au Cameroun. C’est la seule arme dont dispose un public déçu par un média : le boycott. Ne regardez plus VISION 4 jusqu’à ce que cette chaine de télévision montre des signes de repentir et de reforme morale.

Lire aussi:   Supposée mort de Biya: l'émouvant message de Brenda Biya aux camerounais

Enfin les journalistes du Cameroun doivent penser à mettre sur pied un organe de veille éthique pour lutter contre ces dérives qui n’honorent pas ce noble métier. La responsabilité est collective.

Oui, plus jamais ça dans les médias au Cameroun !

Ludovic Lado, Jésuite !

commentaires
Loading...