L’armée camerounaise au bord d’une révolte : la nouvelle génération ne veut pas tirer sur nos frères anglophones

0 582

Il a été révélé que le président Paul Biya garde délibérément de nombreux généraux de l’armée qui ont depuis longtemps dépassé l’âge de la retraite. La situation aurait créé une querelle au ministère de la Défense maintenant dirigé par Joseph Beti Assomo.

De nombreux haut gradé de l’armée ont franchi la limite d’âge de la retraite parmi eux le général Meka René-Claude, 78 ans, Benoit Asso Emane, 80 ans et Pierre Semengue, 80 ans et plus.

Les généraux militaires ont tous servi et continuent de le faire à partir d’un bâtiment réservé en leurs noms par le président Biya. Le régime francophone leur a donné un nom familier connu sous le nom de «généraux de réserve» et leur fidélité et leurs loyaux services ont pris le pas sur leur retraite.

Depuis l’indépendance du Cameroun, très peu de généraux ont été retirés. Beaucoup d’entre eux meurent en service comme ce fut le cas pour Paul Yakana Guebema, décédé le 13 avril 2007 alors qu’il était chef d’état-major de l’armée de l’air.

On craint que les soldats de la nouvelle génération ne se révoltent au sein de l’armée camerounaise car les anciens vétérans dont beaucoup ont dépassé les 80 ans sont toujours au pouvoir et continuent à bénéficier de tous les avantages liés à leurs fonctions, malgré leur âge avancé. D’après des sources à la présidence, le président Biya a été conseillé par ses fidèles collaborateurs à procéder à un rajeunissement de la force de l’armée pour une plus grande efficacité.

http://www.camerounweb.com/

Lire aussi:   Washington pourrait s'interesser à la crise anglophone
commentaires
Loading...