AFFAIRE NGANANG: Coup de TONNERRE. Patrice Nganang n’est plus poursuivi pour outrage au Président mais pour immigration clandestine au Cameroun….

0 567

Suite à son audition de samedi, Nganang devait passer chez le procureur ce lundi ; Mais grande surprise pour lui et son avocat ce matin. On n’ est plus à 3 accusations mais à 2.En effet, l’outrage à chef d’Etat n’et plus tenu en compte. C’est-à-dire l’OUTRAGE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE et la menace de mort selon ses écrits sur fb sont désormais oubliées. Il vous souvient que l’avocat avait savoir aux enquêteurs que ce motif n’existe plus dans les Etats civilisés et que si le président voulait donner l’image d’un pays moderne, il devrait stopper ce type d’accusation.

Que s’est-il passé le week end ? Personne ne sait. Mais le recul est grand
Reste comme accusation :

1 – Immigration clandestine ,

2 – Faux et usage de faux, basé sur le fait qu’il détenait deux passeports ; Et, chose curieuse, les officiers veulent avoir accès à son ordinateur et son téléphone, ce que l’avocat a refusé car selon lui au vue des motifs d’inculpation, cela n’est pas nécessaire.
Un constat, on est parti d’une affaire politique à un simple fait divers banal !!! A mon avis, les griots et ceux qui appelaient à la pendaison le feront eux même, Biya ne leur rien demandé et ils n’ont rien à lui dire ; Il ne veut pas lui les problèmes.

Par ailleurs sur le plan de la loi , le procureur prolongé sa garde à vue de 48 et on lui demandait de signer le bon de garde à vue, ce que Ngnanag a refusé car pour son avocat , c’est une violation de la loi. Il n avait pas signé le premier bon de garde à vue qui est allé sur 5 jours en violation de nos lois et donc il ne saurait cautionner ce déni de loi. Chaud devant.

Lire aussi:   Jean Foumane Akame, le plus puissant conseiller de l’ombre de Paul Biya est mort

A suivre

Lu sur WhatsApp

commentaires
Loading...