Les Forces de Maintien de l’Ordre au Cameroun tourne le dos à l’ORDRE PUBLIC pour la répression sauvage public

0 87

Il semble que le Professeur Maurice kamto est citoyen camerounais et n’a jusqu’ici qu’une seule nationalité, dont camerounaise Ce qui se passe contre lui à Douala, mérite la désapprobation de tous.

Il y a donc une Urgence : rétablir l’image des Forces de Maintien de l’Ordre , redéfinir ses missions, son cadre législatif et sa formation.

Les Forces de Maintien de l’Ordre sont aujourd’hui l’institution qui nécessite la réforme la plus urgente si l’on souhaite vraiment commencer à stopper l’accroissement dramatique des libertés publiques. Il est indispensable d’en redresser l’image, d’en redéfinir les missions et d’en redéployer les moyens pour en faire un corps réellement efficace et respecté d’une population qui comprendrait son action et adhérerait à ses interventions.

Je demande aux Forces de Maintien de l’Ordre non plus d’être une peur, un malheur, une répression sauvage public mais de faire L’ORDRE PUBLIC .

Ce sont les forces de Maintien de l’Ordre de l’ordre public, qui n’ont pas à empêcher la conduite d’une action sociale, qui ont à conduire une action de non- répression pour que les citoyens puissent vivre et circuler en toute tranquillité.

En tant citoyen camerounais, et depuis des années, à chaque moment et toutes les façons, il y a jamais de plus en plus de bavure.

J’en éprouve certains regrets.

Republicainement!

Source: Polycarpe Xavier Atangana Eteme, pour une société fraternelle.

Lire aussi:   Mgr Jean Mbarga, l'Évêque sardinard livre des manifestants à Paul Biya
commentaires
Loading...