Le Balzac de Nkolandom : complexé-intriguant-cumulard

0 97

Le Pr. Jacques Fame Ndongo est un personnage singulier qui ne cesse de surprendre le commun des Camerounais. Il ne se passe pas une huitaine sans que celui qui se croit le plus capé de la forêt équatoriale, toute disciplines confondues ne fasse parler de lui. Sa dernière graphorrhée nous offre l’occasion d’analyser la personnalité de ce forban.

Jacques Fame Ndongo le pacificateur du socle granitique

Kamto, un trouble obsessionnel-compulsif.

Les écrits du Pr. Jacques Fame Ndongo vis-à-vis du Président élu le Pr. Kamto sont illogiques, exagérés ou bizarres. En dépit de la contre-productivité de ces épitres notre scribe est incapable de se contrôler et d’arrêter.

Arrière fixe, barreur officiel du RDPC, le Balzac de Nkolandom s’illustre négativement depuis 2018 par des lettres-réponses au Président élu très souvent tirées par les cheveux et toujours « hors sujet ». Des lettres qui étalent en plein jour le pédantisme littéraire de ce complexé du Plateau Sud Camerounais. En dépit du lobbying de ses amis, ses sorties épistolaires nuiront sans nul doute à ses prétentions affichées d’IMMORTEL sous la coupole.

L’intriguant contorsionniste

On connait les talents de danseur- ministre attitré du RDPC. Lorsque l’occasion lui est offerte les trémoussements du Pr. Jacques Fame Ndongo font pâlir tous les Owona, Joseph (Massa Yo), Grégoire et MEON, les autre danseurs de grand calibre du RDPC. Ces contorsions ne sont pas seulement une chorégraphie elles sont le rendu visuel du mode opératoire dans le champ politique d’une fripouille consommée. Le Pr. Jacques Fame Ndongo est celui-là qui sous des airs angéliques prône le vivre-ensemble mais intime en catimini aux forces obscures et à l’appareil administrative et sécuritaire de la région du Sud des ordres interdisant l’expression politique des autres communautés politiques. Ce pseudo-démocrate qui pérore partout que le Sud est le socle granitique du RDPC, parle de démocratie, n’a rien de démocrate. C’est un intriguant. Qu’il soit à l’origine de la création récente des Rencontres Fraternelles du Sud (REFRAS) en est la manifestation la plus récente. Il y a fort a parier qu’il est un acteur majeur dans le conflit en cours entre Aurélien Sosso recteur de l’université de Yaoundé I et le couple Enyegué.

Lire aussi:   Shanda Tomne président du MPDR :Il faut demeurer dans la logique, la mécanique et le processus du dialogue

Une créature sans-confiance

Jacques Fame Ndongo le chef comptable

Alors que son créateur lui a confié depuis vingt ans déjà les rênes de la fourmilière de l’enseignement supérieur, le Pr. Jacques Fame Ndongo du fait de ses nombreux freins psychologiques, de style et organisationnels ne fait confiance à aucun des laquais qui l’entourent. Il est une Cumulard à souhait.

Au petit matin du mardi, 28 septembre 2021, alors que toute l’élite locale à bord de rutilantes 4×4 sillonnent les pistes de la région natale du Président de la République dans le cadre du renouvellement des organes de base du RDPC, un mouvement d’humeur de grande amplitude est enclenché par les populations pour 40 ans de promesses non tenues et de tracasseries multiples.

A l’aide d’arbres abattus le long des layons et en démantelant les passerelles, les populations qu’on disait acquises au RDPC ont rendu la circulation impossible et coincé la délégation du RDPC dans la Mvila. Face à cet affront, toutes les autorités administratives régionales appelées en renfort et même la police ne réussissent à ramener à la raison les “peuplades” déterminées.

Le Pr. Jacques Fame Ndongo soutenant que tout Camerounais est Camerounais partout où il se trouve au Cameroun.
Jacques Fame Ndongo et les populations de Mvangan

Deux ministres de la république, natifs de la région sont appelés en renforts. Usant de supplications et autres subterfuges, les bienheureux Gaston Eloundou Essomba ministre de l’Eau et de l’Energie et le Pr. Jacques Fame Ndongo vont s’employer à empêcher que la flexure qui venait d’affecter le “socle granitique” ne devienne une fracture qui fragiliserait leur créateur. Des pourparlers qui vont se poursuivre jusque tard dans la sombre nuit équatoriale, outre sa veste bleue qui le singularisait, l’attitude Pr. Jacques Fame Ndongo tenant un cahier de 32 pages à main dans lequel il notait les doléances a surpris plus d’un.  Calomniant puis rejetant le tort sur ses autres collegues du gouvernement et usant de son expertise en marchés de dupes et en s’octroyant des prérogatives qui ne lui appartiennent pas en matière budgétaire, le Pr. Jacques Fame Ndongo avec la maestria d‘un pyromane sapeur-pompier réussira à éteindre ce départ de feu dans la Mvila. Au troisième jour, la fronde des villages Elon, Azem, Zingui et Engom avait vécu.

Lire aussi:   LE CREPUSCULE DU PRESIDENT PAUL BIYA : IL DOIT PARTIR C'ETAIT LE DERNIER AVERTISSEMENT DES ETATS UNIS ACTE 9

Tout récemment encore ce cumulard-complexé, s’est illustré dans un tout autre rôle. Avec son même cahier de 32 pages, le Pr. Jacques Fame Ndongo, Ministre d’Etat chargée de l’enseignement supérieur du Cameroun depuis décembre 2004, Secrétaire à la communication au Comité Central du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) depuis le 4 avril 2007 était debout lui-même entrain de compter et consigner  le nombre de porcs long châssis, de régimes de plantains et dames-jeannes de vin rouge destinés à la dote de la femme de son rejeton.

Comment comprendre que le Balzac de Nkolandom qui se targue aussi d’être un chef traditionnel n’ait aucun sujet ou aucun membre de sa famille capable d’accomplir cette tâche ? Cette incapacité à déléguer pour un homme de son rang et en pareille circonstance est une preuve de méfiance absolue. Une inaptitude au leadership.

Que le Balzac de Nkolandom soigne ses propres tares et il cessera de voir les « hors sujet » partout !

Ruben Ernest Ponmie Cameroun   

commentaires
Loading...