Le parti de Paul Biya en ordre de bataille

0 41

LA CIRCULAIRE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU COMITÉ CENTRAL DU RDPC PORTANT SUR LE RENOUVELLEMENT DES ORGANES DE BASE. À TOUS :• Les chefs des délégués régionaux et départementaux permanents du comité central ;• Présidents des sections CPDM, WCPDM, YCPDM ;• CPDM militants.Chers camarades,J ‘ ai l’honneur de vous informer qu’en prélude au renouvellement du Mouvement démocrate populaire Camerounais et des organisations spécialisées, et en vertu des plus hautes instructions du président national, le processus de validation des structures de base politique sera porté dans chaque section CPDM.Cette opération visera essentiellement à établir la cartographie réelle des organes fondamentaux de la partie, pour une mise en réseau plus contrôlée du territoire national, ce qui devrait permettre de renforcer la surveillance locale des militants et des populations.

C ‘ est une étape stratégique inévitable et impérative dans notre projet d’augmentation et de retenir l’électorat CPDM à la lumière des futures élections nationales.Concrètement, la validation des structures de base politique concerne :1-vérification du bon fonctionnement des organes de base (sous-sections, succursales, cellules) ;2-création, si nécessaire, de nouveaux organes de base afin d’atteindre, localement, un niveau efficace de surveillance locale ;3-suppression des éventuels organes de base fictifs.La création de nouveaux organes de base, plus communément appelés ′′ rupture des organes de base “, est déterminée, compte tenu des dispositions légales du Parti, par les principaux critères de densité de population, de distance géographique, de groupe sociologique et de pénétration de la concurrence, dans le seul but d’améliorer l’encadrement et le suivi politique des militants et des populations.Ainsi, conformément à la Constitution du Parti, les organes de base mentionnés doivent obligatoirement être constitués des cellules CPDM, étant donné que ′′ la structure fondamentale de la Partie est la Cellule “. Cela signifie qu’il ne peut y avoir de branche, de sous-section ou de section sans Des cellules. Sur le terrain, l’opération de validation des structures de base politique doit se dérouler comme suit :

Lire aussi:   Le président de la CAF Ahmad Ahmad accusé de corruption et d'harcèlement sexuel

 DANS LE TERRITOIRE NATIONAL

Un comité de validation chargé de l’organisation et de la conduite des opérations concernées est institué dans chaque section CPDM.Le comité de validation comprend les éléments suivants :• Président :- Président de la section CPDM.• Vice-Présidents :- Présidents de section WCPDM et YCPDM ;• Membres :- membres statutaires de la Conférence de section (art. 30., paragraphe 1 et 2 des règlements) ;- militants, adjoints aux maires du conseil de la juridiction ;- membres des cadres de la section WCPDM et de la section YCPDM ;

• Chargés de Mission:

– Militants, pas plus de quatre, nommés par le chef de la Délégation permanente divisionnaire du comité central, sur proposition du président de la section CPDM.L ‘ opération doit se dérouler comme suit :a) au niveau des Cellules : identification des militants et rédaction, conformément à l’article 12 des règlements administratifs, des listes des militants du Parti centralisées au niveau des branches ;b) au niveau des succursales : validation des cellules actuelles et proposition de création possible, conformément à l’article 12 des règlements administratifs, de nouvelles cellules à soumettre au comité de validation pour approbation ;c) au niveau de la sous-section : validation des succursales actuelles et proposition de création éventuelle, conformément à l’article 17 du règlement intérieur, de nouvelles succursales qui seront soumises pour approbation par le comité de validation ;d) au niveau du comité de validation :- validation des sous-sections actuelles et éventuellement créées ;- validation des succursales et des cellules.

 À L ‘ ÉTRANGER

Dans chaque section externe CPDM, l’exécutif de section, constituée en comité de validation, est responsable des opérations de validation des structures politiques basiques afin de mieux encadrer les militants et nos compatriotes, en tenant compte des spécificités locales.À l’intérieur comme à l’étranger, les opérations de validation des structures politiques de base doivent être menées dans un esprit de consultation et de recherche permanente pour l’intérêt supérieur de la partie.Ils sont supervisés dans chaque région par la délégation permanente régionale du comité central et sont contrôlés, au niveau divisionnaire, par la délégation permanente divisionnaire du comité central. À l’étranger, le suivi des opérations relève de la responsabilité du Secrétariat aux relations internationales et aux droits de l’homme.

 En ce qui concerne le calendrier des opérations de validation des structures politiques basiques, il est le suivant :

Lire aussi:   Jean Njeunga dépasse t-il Jean de Dieu Momo ?

 DANS LE TERRITOIRE NATIONAL

• 13 mars 2021 :- lancement des opérations de validation des structures politiques basiques dans chaque délégation permanente divisionnaire du comité central.• 15 mars 2021 :- création du comité de validation et organisation des travaux dans chaque section CPDM.• 16 mars au 23 mars 2021 :- Opérations de validation des cellules et enregistrement des militants.• 25 mars au 28 mars 2021 :- Opérations de validation des succursales.• 29 mars au 31 mars 2021 :- délibération du comité de validation et validation des cellules, succursales et sous-sections.• 4 avril 2021 :- Transmission du procès-verbal du comité de validation à la délégation permanente divisionnaire du comité central.• 8 avril 2021 :- Transmission du procès-verbal du comité de validation à la délégation permanente régionale du comité central.• 13 avril 2021 :- Transmission du procès-verbal du comité de validation au secrétariat général du comité central.

 À L ‘ ÉTRANGER

Les opérations sont organisées du 13 er mars 2021 au 13 avril 2021, selon les adaptations résultant des spécificités locales. Les procès-verbaux sont transmis au secrétariat général du comité central par l’intermédiaire du secrétariat des relations internationales et des droits de l’homme. Il convient de signaler que les opérations de validation des structures basiques politiques doivent être menées dans un esprit de consultation et de recherche permanente dans le meilleur intérêt de la partie.Au niveau national, ils sont supervisés dans chaque région par la délégation permanente régionale du comité central et contrôlés au niveau divisionnaire par la délégation permanente divisionnaire du comité central.

Lire aussi:   Un gouvernement de transition en préparation: Robert Mugabe pourrait démissionner en direct à la ZTV

À l’étranger, le suivi des opérations relève de la responsabilité du Secrétariat aux relations internationales et aux droits de l’homme.Si nécessaire, des missions de suivi et de surveillance peuvent être déployées pour accompagner le processus.Le procès-verbal établi à la fin de l’opération par le comité de validation présente, en appendice, la structure détaillée des structures politiques de la section (sous-sections, succursales, cellules) ainsi que les listes des militants. Il est établi en deux exemplaires, signé par les présidents des sections CPDM, WCPDM et YCPDM, et contresigné par les chefs des délégations permanentes divisionnaires et régionales du comité central.

Il est transmis au secrétariat général du comité central par la délégation régionale permanente du comité central en version papier et en version papier.Le respect scrupuleux des lignes directrices de cette lettre circulaire est fortement recommandé. Le secrétaire aux relations internationales et aux droits de l’homme et les différents chefs des délégations régionales et divisionnaires permanentes du comité central assurent son exécution.

Jean NKUETE

commentaires
Loading...