Sindika Dokolo est mort

0 70

L’homme d’affaire franco-congolais, collectionneur d’œuvres d’arts et époux d’Isabelle Dos Santos, la fille de l’ancien président angolais, est décédé hier à Dubaï .Le combat pour le retour des oeuvres d’art africains perd un de ses combattants

IncarNations est une exposition conçue par l’artiste sud-africain Kendell Geers en dialogue avec le collectionneur congolais Sindika Dokolo. Une initiative passionnante qui reflète la diversité des patrimoines esthétiques africains, débarrassés de tout prisme européocentriste et incluant l’influence des diasporas, des itinéraires des esclaves, du colonialisme ou des mouvements d’indépendance.

Qui était Sindika

Comme le souligne le philosophe sénégalais Souleymane Bachir Diagne : « Les musées ethnographiques sont une négation de l’art car ils empêchent les objets exposés de nous regarder vraiment. Parce que l’ethnographie s’est constituée, à ses origines coloniales, en tant que science de ce qui est radicalement autre, il appartient à sa nature de fabriquer l’étrangeté, l’altérité, la séparation ».

Extraites de l’impressionnante collection de Sindika Dokolo, les productions d’artistes africains résonnent avec celles de la diaspora tandis que des œuvres d’art contemporain seront présentées aux côtés d’œuvres classiques, ouvrant ainsi enfin la voie au dévoilement de l’art africain, compris comme une pratique philosophique vivante.

Lire aussi:   Paul Eric Kingué parle de son avenir, de la méthode Kamto et de la fin de Biya
commentaires
Loading...