Dieudonné Essomba : Fame Ndongo la créature ne serait rien sans les nominations

0 270

«Qu’a-t-il fait on a vu» aurait déclaré Dieudonné Essomba , l’homme d’opinion libre qui aime bien qu’on l’appelle électron libre.
En effet, selon cet analyste et consultant de l’actualité de l’émission Club d’Élite de la chaîne Vision4, basée à Sam, localité de Yaoundé, capitale politique du Cameroun, Fame Ndongo, la créature du créateur et bien d’autres ne seraient rien sans la bonne volonté de leur créature qui les maintient dans la mangeoire pour se maintenir lui-même.


D’après lui, le parfait échec de cette Click de Vouvouzoula du système de consommation improductif serait l’actuel ministre de l’enseignement supérieur, le Professeur Fame Ndongo. «Dites-nous ce qu’il a fait pour sa région depuis qu’il est au gouvernement, comme ministre la communication ou comme ministre de l’enseignement supérieur» aurait martelé Dieudonné. Et de poursuivre : « A la place d’acheter des ordinateurs dont la durée de vie est au maximum 3 ans, il aurait pu très bien favoriser la construction d’une usine d’assemblage d’ordinateur à Ebolawa ou bien à Yokadouma. Cela aurait pu être utile à son pays et non être le planton de la propagande de Biya qui, au demeurant n’a pas d’ailleurs besoin ».


Parlant des ordinateurs, certains étudiants au Cameroun attendent toujours car les élections de 2018 passées, on a vite oublié.
Tout le monde sait qu’un des chefs de file de la tentative de déstabilisation de Amougou Belinga, l’homme d’affaire réussi, est ce professeur qui sans décret ne serait rien. Comme il se chuchote dans les chaumières de Nkolandom: qu’il sache qu’au coucher du soleil nous les populations lui demanderont des comptes sur son bilan. Car construire des châteaux est certes signe de réussite personnelle mais la population sait d’où provient cette illusion subite de richesse. A bon entendeur …

Lire aussi:   Henriette Ekwe: Au Cameroun on vit en dictature: C'est Paul Biya qui cultive le tribalisme
commentaires
Loading...