ANALYSE DU DISCOURS DE M.BIYA: Il est très fier d’avoir versé 1 Milliard pour la lutte contre la pandémie là où les gabonais vont atteindre la moitié de 1000 milliards

0 129

Paul Biya prononce un discours en retard de 4 mois et demi.
Si ce discours avait été prononcé en début de pandémie, nul doute qu’il aurait plus de pertinence.


4,5 mois après, un tel discours sans perspective, bourré d’évidences, n’apportera rien de spécial aux Camerounais.
J’ai quand même retenu quelques détails:
Paul Biya a désormais trop peur des réseaux sociaux qu’il ne cesse de vilipender à longueur de discours;
Il a très peur que la crise liée au Covid 19 ne destabilise le régime en provoquant un « soulèvement »;
Il est très fier d’avoir versé 1 Milliard pour la lutte contre la pandémie là où les gabonais vont atteindre la moitié de 1000 milliards;
Il donne l’impression que c’est le premier ministre qui détient le pouvoir d’initiative, alors que tout le monde sait que c’est son secrétariat général qui détient tout…
Puisque dans le fond, ce discours n’apporte rien, ce sont les à coté qui m’ont le plus intéressé:
La Crtv a vraiment le sens « du spectacle ». En faisant apparaitre la photo du Chef de l’Etat pendant quelques minutes avant de lancer le discours enregistré, j’ai imaginé « l’émotion » qui devait frapper les Meon, Messanga, Jean Paul Ntsengué, Maitre Tebguen et autres alliés du kokiparty. Je les imaginait au garde à vous, presque en adoration, comme un bon catholique devant l’image du Christ.


J’ai aussi trouvé Le président de la République plutôt en forme physiquement, par rapport à sa dernière sortie; et je me suis fait cette réflexion: pourquoi chercher tout le temps à aller à Suisse alors que les médecins « locaux » font du bon travail ?


A part ça, même s’il a vanté le travail du corps médical, il n’a rien prévu pour les en récompenser, alors que les économies réalisées sur les voyages en Suisse pouvaient faire l’affaire.

Lire aussi:   LE CHANGEMENT PAR LES URNES EST-IL ENCORE POSSIBLE AU CAMEROUN?


Sinon, silence, le Covid-19 tue. Au moins là, il ne l’a pas nié. Au fait, il a oublié que nous sommes la veille du 20 mai; que pour nos frères anglophones, cette date est une catastrophe. Il n’a certainement pas voulu parler des choses qui fâchent.

SouceFacebook: Benjamin Zebaze

commentaires
Loading...