Michel Biem Tong: Nous nous opposerons à la transition du gré à gré

0 235

D’après le journaliste web camerounais en exil Miche Biem Tong, en ce moment où la nouvelle sur la vraie-fausse mort de Paul Biya parcourent le pays, le clan ethnofasciste ekang-beti se mobilise pour trouver un successeur à Biya afin de conserver les privilèges qu’il a mal acquis à presque 40 ans de pouvoir.

L’activiste appelle les Camerounais à se soulever le moment venu par la rue ou par les armes pour ne pas se laisser voler sa souveraineté par un groupuscule d’incompétents et de profito-jouisseurs qui ne leur auront apporté que misère, déshonneur et désolation.

Succession/Franck Biya ou Ngoh Ngoh, attendez-vous à la rébellion (2/2)

Lire aussi:   ÉLECTIONS À LA PRÉSIDENCE DE LA FÉDÉRATION CAMEROUNAISE DE FOOTBALL : POURQUOI N'EN FAIT-ON QU'UN DÉBAT POUR OU CONTRE SAMUEL ETO'O ?
commentaires
Loading...