MAURICE KAMTO EST DÉJÀ À LA PJ DE YAOUNDÉ : SA PRÉSENCE CRÉÉE UNE TENSION DANS L’AIR A YAOUNDE

0 663

Interpellés hier soir au domicile de Albert NZONGANG derrière Mobile Guinness à Douala puis amené à la DRPJ de Bonandjo, Maurice KAMTO, Albert NZONGANG, PENDA EKOKA, Célestin DJAMEN enlevés mani militari à l’hôpital Général de Douala et près de 100 personnes arrêtées aux alentours dudit domicile ont pris la route ce petit matin aux environs de 2h pour Yaoundé.
Le président du MRC, Albert NZONGANG, PENDA EKOKA et deux autres personnes sont entrés des pickup de la police, chacun entre deux policiers. Les autres dans un bus de transport en commun. Les blessés quant à eux ont été transportés dans un car hiace de la police.
Selon deffirentes sources, Maurice KAMTO et ses alliés seraient en ce moment détenus à la PJ de Yaoundé où se trouve le Professeur Alain FOGUE, tresorier du MRC depuis hier.

Les routes sont barrées au niveau de la PJ à Elig-Essono, la police a envahi la ville. Selon certaines indiscrétions, l’ordre a été donné depuis la présidence d’interpeller Maurice KAMTO.

Le député suppléant MRC, KOYOU Henri PELLE enlèvé au domicile de Albert NZONGANG hier est porté disparu. André Blaise ESSAMA également reste sans nouvelle.


37 manifestants de la marche blanche du 26 janvier dernier interpellés à Bafoussam ont été transférés à Yaoundé aux environs de 1h du matin.
Par ailleurs, certains manifestants interpellés à Dschang ont été déférés à la prison de Dschang depuis hier. Il s’agit de :
Des départementaux MRC, Christian FOUELEFACK, Enseignante d’université, Jen Bonheur TCHOUAFA Enseignant de lycée, Jeune IFUBEH Andréas, ATSO julienne, du communal de Fongo-Tongo DJOUMESSIE Léon, Cher sabina ,TAKAFO Antoine et bien d’autres qui ont été déférés à la prison centrale de Dschang.

Lire aussi:   Olivier Bibou Nissack: Quand on va se balader au village de la fraude électoral on fini par se retrouver au pays de si je mentais.

À Bafang 8 personnes sont aux arrêts notamment : DJIEKOU MOUAFFI jean, MOUAFFI jean Claude, NGANDUI jean, TCHOKOMENI Raphaël, EMGA pierre, TOUKO Thomas, NGALIEMBOU Alphonse et NITCHEU Victor.

À Badjoun, 13 personnes détenues parmi lesquelles KAMSU Isai Me FOKAM Samuel etc.
D’après les sources sécuritaires, depuis l’interpellation de Maurice KAMTO, il est toujours souriant et serein comme un attaquant qui venait de marquer un autre pénalty.

Affaire à suivre…

Paul CHOUTA (PC) le TGV de l’info

commentaires
Loading...