La magistrale leçon de Pascale Njitat au directeur adjoint de la DRPJ

0 61

Pascale Njitat ou l’arme puissante du MRC.Livrée à la police judiciaire par l’archevêque Jean Mbarga alors qu’elle y était allée pour se recueillir, Pascale Njitat va passer une audition devant le directeur adjoint de la DRPJ.

DA: bonjour, votre nom est donc Pascale Njitat ;
PA: oui m’sieur!
DA: vous êtes Bamileke ?
PA: est-ce un pays monsieur ?
DA: vous avez honte de votre tribu?
PA: pourquoi aurai-je honte m’sieur?
DA: bien vous avez troublé l’ordre public ; vous irez à Kodengui
PA: écoutez monsieur le directeur, je n’ai pas l’âge d’une fillette qu’on traumatise avec une image. Sans trop savoir ce que vous mettez dans ‘trouble’ à l’ordre public, je ne me sens pas impressionnée par l’image carcérale que vous me brandissez. Et puis après, Kodengui est mieux un espace aménagé pour les innocents pendant que les vrais criminels ont des postes ministériels.
DA: vous êtes courageuse heiin! Pourquoi vous faites çà ? Pourquoi avoir choisi l’église ?
PA: parce que lorsque la justice est pourrie jusqu’à son os il n’y a queDieu qui puisse nous écouter encore.
DA: faux ! On vous y a envoyé ! Vous allez me dire pourquoi. Qui est votre leader?
PA: vous voulez vraiment le savoir, monsieur le directeur ?
DA: qui est votre leader?
PA: la misère des camerounais.
DA: quoi ? Vous jouez avec moi? Vous croyez que je suis ici pour philosopher?
PA: ai-je l’air de philosopher, monsieur le directeur ?
DA: vous vous prenez pour qui? Vous créez un parti hier et vous voulez
gagner une élection présidentielle ? Vous n’êtes même pas implanté sur le territoire.
PA: monsieur le directeur vous connaissez Nganha’a?
DA: non
PA: idool? Tello? Tignere? Belel?
DA: (il hésite une seconde) non!
PA: c’est dans l’Adamaoua; le MRC y est planté, le rdpc non. Votre parti profite juste de la présence de l’administration dans ces zones.
DA: on vous a payé combien ?
PA: monsieur le directeur ne m’insultez pas! J’ai trois enfants. Vous pensez vraiment que le risque que je prends est marchandable?
DA: trois enfants ? Ceux de Maurice Kamto sont bien en Europe, lui il est chez lui tranquillement. Au lieu de travailler pour nourrir les vôtres
vous êtes dans la rue. Aimez-vous vos enfants ?
PA: si vous les aimiez mieux que moi je ne serai pas ici monsieur le directeur ; vous m’auriez laissé partir parceque je n’ai rien fait
d’illégal. Au sujet des enfants de Maurice Kamto qu’est-ce que vous en savez ? À supposer qu’ils soient tous en Europe, ceux des autres sont où ? Quand ils ne sont pas en Europe grâce à notre argent ils privatisent nos ‘grandes écoles. Maurice Kamto a envoyé ses enfants en Europe pour qu’ils échappent à un système éducatif pourri et médiocre. Certains de nos ministres y ont envoyé leurs enfants dépenser l’argent qu’ils ont volé. Monsieur le directeur c’est bien pour mes enfants que je me bats. Maurice Kamto de par son programme m’a montré qu’il pouvait m’aider à les faire réussir. Alors je lui apporte mon soutien. C’est dans mon intérêt et celui de mes enfants. Quand quelqu’un veut vous aider vous l’aider à le faire. Monsieur Biya a donné quoi à la jeunesse depuis 36ans?
DA: les ordinateurs portables.
PA: hahaha ! Monsieur le directeur ! Hahaha.
DA: bon, bon, bon. Vraiment on ne vous veut aucun mal. Le changement profite à tout le monde. Mais on me demande de faire un travail et je le fais. Il faut demander pardon au gouvernement et je vous libère.
PA: demandez pardon? Qu’avons-nous fait?
DA: vous avez troublé l’ordre public.
PA: non monsieur le directeur. Nous n’avons rien fait de tel. Nous sommes allés nous recueillir à la cathédrale. À la sortie nous avons manifesté silencieusement ; C’est tout. Il n’y a eu de bruit que lorsque vos agents de renseignements sont venus s’en prendre à nous physiquement.
DA: votre audition est terminée. Rejoignez votre cellule.
PA: merci monsieur le directeur.

Lorsque je finis cette retranscription je m’arrête un instant. Je dis
merci au professeur Maurice Kamto. Grace à vous les camerounais savent désormais où ils vont; où sont leurs intérêts ; qu’est ce qui est bon pour eux. Vous avez avec vous des personnes de conviction, des personnes qui croient d’abord en elles avant de croire en vous. Des personnes qui ne ous trahiront jamais. Pascale Njitat en est une.

Lire aussi:   Mouangue Kobila: Paul Biya Higher Education Vision: BIENVENUE AUX 500 000 ORDINATEURS PRESIDENTIEL

Kand Owalski

commentaires
Loading...