Franck Essi est avec Grace Baleba

0 82

Ceux qui m’ont arrêté et libéré ne m’ont officiellement signifié pourquoi ils ont violé la loi en m’arrêtant ce dimanche 28 Octobre 2018 alors que j’apportais du réconfort à des camerounais arrêtés et détenus suite à une manifestation pacifique.

 

BIYA MUST GO !

Je suis Grace Baleba , militante du CPP et Stand Up for Cameroon, engagée dans la lutte pour la refondation du Cameroun via la TRANSITION POLITIQUE.

C’est un engagement long, difficile, mais cet engagement étant pour le Cameroun, mon pays, tout obstacle devient franchissable.

Pour cet engagement, je viens de passer deux jours en cellule à la DRPJ à Yaoundé.

Ceux qui m’ont arrêté et libéré ne m’ont officiellement signifié pourquoi ils ont violé la loi en m’arrêtant ce dimanche 28 Octobre 2018 alors que j’apportais du réconfort à des camerounais arrêtés et détenus suite à une manifestation pacifique.

J’attends toujours après cette libération que l’Etat du Cameroun me dise pourquoi il m’a illégalement détenu durant deux jours, ceci sans prendre soin de moi comme le claironne les textes de notre République.

N’ayant pas été notifiée du pourquoi de mon arrestation, d’après Me. Meli Hippolyte, le motif ne peut être que  » Délit d’Assistance Humanitaire », car c’est dans le hall du Commissariat Central N°1, où je me suis rendue avec de l’eau, des fruits pour porter assistance à des camarades de lutte que le policier en faction, jouera son « Rambo » sur moi, je serais par la suite transporter dans un « sans payer » pour la DPRJ.

Me Meli, Conseil du CPP et SUFC sera interdit de me rencontrer, le Commissaire refusera de le recevoir.

Lire aussi:   Douala : Ovation débout pour le président élu Maurice Kamto

Pour échanger furtivement avec moi et me remettre des effets et de quoi me nourrir, mes camarades, ma famille, mes amis ont du s’humilier, supplier, pleurer aux policiers en faction.

Tout ceci en violation des lois de ce Cameroun qu’ils ont rendu bananière, garder le pouvoir étant leur seul objectif et obsession.

« La conviction fondée sur des valeurs reste inébranlable, l’humanisme se bonifie dans les épreuves » paroles du Prof. Adama Samake à mon encontre, qui me résume en ce moment.

Je suis sortie de là, plus forte, plus déterminée que jamais.

– Ma force, mon énergie pour la lutte pour le changement à quadruplé durant cette arrestation et détention arbitraire pour cause d’assistance humanitaire.

– Vivre en cellule avec d’autres détenus qui n’y sont pour la plupart que par abus d’autorité et en violation de toutes règles et dispositions réglementaire a tonifié mon engagement.

– Qu’en plein Yaoundé, un avocat dans l’exercice de sa fonction ne puisse s’entretenir avec son client est incroyable, mais est un carburant qui alimente ma détermination.

– Que dire de vous et vos soutiens venus de partout? Que dire de ce désir de changement transpirant de vos mots à moi adressés?

MERCI est ce qui me vient du fond du cœur pour vous tous. Comment ne pas retourner au combat plus forte que jamais avec tout ça?

Cette expérience m’a permis de redécouvrir la force, la puissance et la solidarité de ma famille politique à savoir le CPP et Stand Up For Cameroon dont le leadership exemplaire me conforte dans mon choix. Comment pourrait-il en être autrement?

Lire aussi:   Les enseignements de la guerre commerciale US/Chine

Je sors de cette détention arbitraire plus forte, déterminée et surtout confiante que nous tenons le bon bout pour libérer notre pays de cette tyrannie.

Et consciente qu’une refondation est essentielle pour notre pays.

Seule notre action et pression commune libèrera notre pays,
10.000 autres Grâce Baleba debout à Yaoundé, nous ramènera notre pays.

Comme je l’ai dit au Commissaire Evina: Au revoir et à très bientôt!

#StandUpForCameroon
#Politicaltransition
#TropCTrop
#BiyaMustGo

commentaires
Loading...