Obliger de survivre, obliger de résister. Général Valsero au coeur de la crise.

0 204

Artistiquement parlant, je trouve ca super. Mais quand je lis les commentaires mon opinion est partagé. Je pense personnellement que si ce pays étais bien gérer et que les droits des camerounais n’étaient pas bafoués au quotidien ce soit disant mouvement sécessionniste ne verrait pas le jour, ou alors les anglophones Camerounais n’auraient jamais été radicalisé.

Critiquer Valsero ou pas ,le père de cette nation n’est pas à l’écoute de son peuple.Je crois que c’est de ca qu’il s’agit dans ce message. Loin de supporter ou d’encourager la violence,les enlévements,la prise des armes. Sécessionnistes ou pas , se sont également des camerounais. Le changement s’imposera que ce système prospère ou pas.

Lire aussi:   Georges Gilbert BAONGLA épingle Amougou Belinga qu'il désigne comme "le chef de gang"
commentaires
Loading...