Médailles d’honneur du travail: Une ode à la discipline et la performance

0 51

Les deux critères ont été célébrés à la cérémonie de remise des médailles d’honneur du travail à plus de 400 agents et ex-agents CNPS, présidée par le ministre du Travail et de la Sécurité sociale à la veille de l’assomption.

C’est une cérémonie grandeur nature, riche en sons et couleurs qui s’est tenue le mardi 14 août 2018, à la salle des fêtes de l’hôtel de ville de Yaoundé. Un décor paradisiaque. Un parterre d’invités de choix au rang desquels, le gouverneur du Centre, le préfet du Mfoundi, le Sous-préfet de Yaoundé 1er, les partenaires sociaux ainsi que le staff managérial de la CNPS. Tout ce beau monde s’est donné rendez-vous ici pour célébrer le travail, le mérite et la performance.

Il s’agit bien du mérite, condition, non ! Conditionnalité qui a placé en rupture de ban les personnels ne remplissant pas les critères exigés par l’article 39 du statut du personnel de la CNPS. Ils ont simplement été laissés sur la touche et n’ont pas eu le privilège de recevoir le précieux sésame. La doléance du représentant du personnel, Liboire Bitomo, se comprend donc : « Nous vous prions de bien vouloir envisager une mesure d’assouplissement des conditionnalités de cette contrainte, pour permettre au maximum d’agents éligibles aux décorations de pouvoir y accéder effectivement ». Autre doléance du personnel, déclinée par leur porte-parole, le maintien de la CNPS dans la convention collective des banques et autres établissements financiers, en attendant l’aboutissement des négociations relatives à l’adoption de la nouvelle convention des organismes de sécurité sociale « toujours en chantier ».

Lire aussi:   LA MORT NE DOIT PAS ETRE LE FUTUR DE L'AFRIQUE

 

Le MINTSS Gregoire Owona et le DG  de la CNPS Mekulu Mvondo kame, le 14 août 2018

En réponse à la première doléance, le patron de la CNPS a été sans équivoque : « La médaille n’est pas un cadeau que le ministre distribuerait à tout travailleur qui aurait atteint une certaine ancienneté. Non, non et non ! La médaille procède d’un travail et ceux qui l’obtiennent ont tout lieu d’être fiers aujourd’hui de l’obtenir ». Et Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame, lui-même, triple médaillé, de poursuivre : «Ces distinctions honorifiques nous vont tout droit au cœur, autant qu’elles nous honorent et donc nous rendent fiers de ce que nous sommes, de ce que nous avons fait et de ce que nous comptons faire, qui doit être toujours mieux que ce que nous avons déjà fait et qui sera toujours meilleur que ce qui existe aujourd’hui », a dit le Dg en signe de reconnaissance.

Le Mintss s’est dit heureux de décorer celui-là qui a « exercé de bonnes et de belles avancées sur la sécurité sociale et sur le monde du travail ; réalisé, ces dernières années, des performances managériales appréciables et reconnues par la hiérarchie, avec grand H ; appliqué de façon remarquable les recommandations gouvernementales en matière d’amélioration continue de la qualité des services ». Et Grégoire Owona de poursuivre, s’adressant à l’ensemble du personnel et à l’équipe managériale : « Vous avez été, vous, Monsieur le directeur général, votre équipe, Madame le directeur général adjoint et les autres directeurs constituant le top management, vos collaborateurs, ainsi que tous les employés de la CNPS ; les acteurs de toutes ces réformes que le chef de l’Etat a voulues et qu’il a instruites au Premier ministre, chef du gouvernement. Acceptez mes très vives et très chaleureuses félicitations ».

Lire aussi:   L'HOMMAGE DE BORIS BERTOLT A SA MÈRE DISPARUE OU LE SENS DE SON COMBAT. HISTOIRE D’UNE TRAGÉDIE FAMILIALE.

Le Mintss a promis de faire accélérer les négociations de la nouvelle convention collective, tout en demandant aux personnels d’avancer, d’évoluer et de pas être arcboutés sur les… avantages que conféraient la convention des banques et des établissements financiers.

« L’argent qui vous est confié n’est pas destiné à gonfler les salaires des personnels de la CNPS », a dit le ministre Grégoire Owona, qui a précisé que l’argent de la CNPS doit servir à consolider les acquis, servir à l’amélioration de la qualité de service. C’est de l’argent qui doit servir à la mise en œuvre du projet social du président de la République, axé sur la justice sociale et la sécurité sociale pour tous.

Le Service de la Communication/DECT-CNPS

commentaires
Loading...