Mekulu Mvondo Akame DG de la CNPS:« Nous avons au-delà de l’autonomie, conquis la liberté de gestion»

0 187

Le DG de la CNPS parle de la nouvelle organisation et du fonctionnement de la CNPS. « Nous avons au-delà de l’autonomie, conquis la liberté de gestion ».

Le directeur général livrait ainsi au cours de la conférence du lundi, 11 juin 2018, ses impressions sur le décret n°2018/354 signé jeudi 07 juin 2018 par S.E. Paul Biya et portant réorganisation et fonctionnement de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS).

Révolutionnaire et historique. Tel est le texte une fois de plus signé Paul Biya. Le début d’une nouvelle ère à la CNPS, impulsée par le chef de l’Etat, après les récents changements intervenus en 2016, notamment le relèvement du montant des allocations familiales ainsi que les plafonds et le taux de cotisations sociales dans la branche PVID. En signant ce texte, le président de la République confirme ainsi caractère spécial de la CNPS et lui permet de jouer pleinement son rôle, en matière de sécurité sociale, dans le respect des normes internationales qui régissent ce secteur d’activité.

C’est donc un secret de polichinelle de dire que CNPS a accueilli ce nouveau décret avec beaucoup de satisfaction, de joie et de fierté. En conférence du lundi (CDL) avec ses proches collaborateurs, le 11 juin 2018, le patron de la CNPS a donné à chaud, son sentiment. Parlant de l’histoire du texte 2018/354, le Dg dira : « Ce combat date d’il y a 10 ans. C’était le 1er de mes objectifs quand j’arrivais à la CNPS. Parfois il y a des combats utiles, pénibles certes mais qui vous permettent d’aller plus loin ». Puis poursuivra : « Le rôle positif de ce combat, cela a été une expérience acquise. Le Cameroun n’est pas facile, mais il faut beaucoup de persévérance, ne pas se décourager, ne pas abandonner, ne pas baisser les bras et surtout, ne jamais finir sur un échec ».

Mekulu Mvondo Akame DG de la CNPS

En ce qui concerne le caractère révolutionnaire du texte, le top-manager a relevé plusieurs points, qui vont à son sens, alléger la gestion de l’organisme. Sur le plan légal, il relève le « caractère spécial de l’entreprise ». Désormais, « la CNPS répond directement de la législation CIPRES, le cas échéant et après de la législation nationale. On ne s’encombre plus de certaines structures de la tutelle financière. Nous ne dépendons plus du Minmap, le manager de la CNPS doit répondre à un profil de compétences défini par la CIPRES ».

Ces privilèges étant désormais acquis, le directeur général a prescrit à ses collaborateurs de développer « un esprit de responsabilité, personne ne vous fera de cadeau. Les aigris vont vous attaquer ». Plus que jamais, il faudra mettre en pratique les valeurs de la CNPS, telles que « le juste prix, nous devons être justes » a dit le Dg. Et de poursuivre : « Tout ce que nous posons comme acte, doit être à l’aune de cet esprit de responsabilité. Quand vous étudiez un dossier, regardez le gain pour l’entreprise. Travaillez pour vous, pour la CNPS, pour le Cameroun, pour montrer aux autres que le progrès est possible. Nous avons, au-delà de l’autonomie, conquis la liberté de gestion et comme toute liberté, la liberté de gestion s’exerce avec beaucoup de responsabilité ». Sous une salve d’applaudissement des membres de la CDL, Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame a conclu en disant : « Merci et félicitations ».

Le Service de la Communication/DECT

commentaires
Loading...