Premieur choix en milieu universitaire le MRC donne de l’insomnie au RDPC

0 389

La montée en puissance du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun  »MRC » à travers l’adhésion massive des étudiants camerounais à l’idéologie réformatrice soutenue par le Parti de Maurice Kamto crée la psychose en milieu universitaire.

Ce déploiement exceptionnel du MRC est d’ailleurs à l’origine des multiples frustrations et polémiques. La dernière en date à été rendue publique à travers une lettre de 5 pages rédigée en le 29 mars dernier par le Dr OYANE Michel Ghislain, enseignant au Département des Sciences Politiques à la FSJP de l’Université de Yaoundé 2 Soa, à l’attention du Recteur de ladite institution, avec ampliation spéciale au MINESUP, le Pr Fame NDONGO.

En effet, le Dr Oyane Michel qui est un fervent militant du RDPC parti au pouvoir, a rédigé cette lettre pour dénoncer les  »dérives » du Pr FOGUE TEDOM Alain, enseignant dans le même département et membre du MRC. Il reproche à ce dernier de pratiquer une concurrence politique déloyale via la calomnie et la MRCialisation de l’espace universitaire de Soa; ce qui est, selon celui-ci en contradiction avec les dispositions du Décret N°93/036, du 29 janvier 1993 portant organisation académique et administrative de l’Université de Yaoundé 2, qui stipule que l’université est un lieu clos et apolitique.

On peut lire dans la ladite lettre «… En effet, Monsieur FOGUE TEDOM Alain s’illustre à l’université de Yaoundé 2, non pas par de brillants enseignements ou conférences et interventions publiques, mais plutôt par son activisme politique, ses balivernes, ses fanfaronnades, ses enfantillages, qu’on pourrait encore appeler « les foguétemories »…». Il conclut sa lettre par les éloges du Chef de l’Etat Paul Biya, et appelle vivement sa hiérarchie à infliger une sanction exemplaire au Pr FOGUE TEDOM Alain pour son soutien au MRC.

Lire aussi:   Mort du dernier pharaon de l'économie: Décès de Samir Amin, une des figures de l’altermondialisme en Afrique

Ceci nous amène donc à nous poser deux questions :

1- Un Docteur ; chargé des cours a-t-il les qualités requises pour juger l’efficacité des enseignements dispensés par un Professeur d’université?
2- Est-ce le travail d’un enseignant université que de constater et de réclamer la sanction d’un collègue pour ses activités sociales et son appartenance politique ? Le Cameroun est un pays exceptionnel.

https://www.camerounweb.com/

commentaires
Loading...