La tête du sous-préfet de Batibo enlevé a été mise à prix, voici la somme

0 472

Les menaces et intimidations à l’encontre des Préfets et des sous-Préfets dans les zones anglophones ne seraient pas fortuites.

Leur tête est juste mise à prix. Ils ne sont pas les seuls dans le cas. Celle des gendarmes et policiers aussi contre de fortes sommes.

Depuis dimanche, la nouvelle de l’enlèvement du sous-Préfet Marcel Namata Diteng de Batibo fait grand bruit. A-t-il été tué, enlevé, toujours en vie?

D’après les informations parvenues à la rédaction, l’assassinat du sous-Préfet a été demandé aux assassins contre la somme de 5 millions.
Par contre un policier tué, filmé et la vidéo envoyé comme preuve donne droit à la somme de 1 million, un gendarme sans arme tué 1,5 millon et avec arme 2 millions.

Une confusion totale entoure l’enlèvement du sous-Préfet. Les autorités camerounaises n’apportent pas pour l’instant des réponses convaincantes à l’opinion.

Tandis que le porte-parole du Gouvernement, Issa Tchiroma Bakari est « certain que le Sous-préfet a été enlevé et que des forces de sécurité se sont mobilisées dès que l’alerte de son enlèvement a été donnée.  » Des recherches se poursuivent pour retrouver le Sous-préfet d’où il se trouve», a déclaré le ministre Issa Tchiroma.

Le porte-parole de l’armée parle tantôt de libération du sous-préfet Marcel Namata Diteng de Batibo tantôt il affirme qu’il n’est pas retrouvé et que les recherches sont toujours en cours.

https://www.camerounweb.com

commentaires
Loading...