Le sous-prefet enlevé aujourd’hui par les dissidents Anglophones a été tué (image difficile)

0 2 055

Voici un autre père de famille qui n’élèvera pas ses enfants car il a été assassiné sauvagement en représailles aux assassinats de citoyens par les forces de l’ordre dans une guerre de Biya contre son peuple. Biya et tous les Mathias Owona Nguini de ce pays vivent tranquillement à Yaoundé et attisent la guerre. Qui paie le prix de leur vie? Pas Owona Nguini , pas Biya, pas ses enfants majeurs, pas ses cousins, ses oncles  mais des camerounais ordinaires autres que ces vont en guerre qui résident dans le luxe à Yaoundé.

Chers combattants soldats et fonctionnaires des deux régions anglophones, il est temps d’exiger de Mr Biya, un dialogue pour la paie et sauver des vies. Aucun pays au monde n’a gagné une guerre contre son peuple. Vous avez droit aussi à la vie, vous devez élever aussi vos enfants. Personne ne le verra pour vous. Votre vie est entre vos mains. Pensez-y bien.

 

LRC : Nous ne cessons de le dire. Il n’y a que le DIALOGUE. La violence va appeler la violence. Chaque mort va appeler a la riposte des deux cotes.
Paix a son âme et aux âmes de tous ceux qui meurent dans cette guerre inutile. Nous ne cessons de le dire. Il n’y a que le DIALOGUE. La violence va appeler la violence. Chaque mort va appeler a la riposte des deux cotes.
Paix a son âme et aux Ames de tous ceux qui meurent dans cette guerre inutile.

 

Les enfants de Biya majeures, ne font pas de guerre. Vivent tranquillement à Yaoundé. Les camerounais ordinaires meurent dans une guerre qui n’a pas de raison d’être. Il est temps de dialoguer

Lire aussi:   US Congress on NOSO crisis: Us Congress is calling on the Government of Cameroon, armed separatist groups to adopt nonviolent approaches to conflict resolution.

Cette photo serait celle du sous-prefet de batibo enlevé le 11 février( Photo postée sur facebook)

commentaires
Loading...