Stéphane Akoa à RFI: Arlette Framboise Doumbe Ding le classe dans la confrérie des Chercheurs en sorcellerie et de sardine

0 91

Comment Stéphane Akoa a-t-il pu se rater de façon aussi grotesque au sujet du MRC lors d’une interview sur Rfi ?Pour en savoir plus sur la décision du MRC de participer aux prochaines élections au Cameroun après une période de boycott, le media français RFI s’est tourné vers Stéphane Akoa, présenté comme chercheur à la fondation Paul Ango.

Répondant à cette préoccupation de RFI, Monsieur Stéphane Akoa a ténu ces propos que je cite :<< Il y a deux éléments, je crois , que l’on peut convoquer pour expliquer cela [ cette décision du MRC de participer aux élections. ndlr]: – La perte de position du MRC dans le champ politique Camerounais qui est désormais devancé par le pcrn dont le président Cabral Libii est très présent et s’active contre le gouvernement, contre le rdpc tandis que Maurice Kamto est silencieux et perd ainsi sa crédibilité et sa lisibilité…>>

Comme vous avez pu lire , monsieur Akoa prétend que Cabral Libii s’active contre le gouvernement et le rdpc pendant que Maurice Kamto est silencieux et perd sa crédibilité. Des affirmations sans reliefs. Complètement plates et indignes d’un chercheur qui respecte la logique de la science. Pourquoi je le dis ?Parce que je me serais attendue à ce que Monsieur Akoa ne se contente pas de faire des affirmations comme un poète lyrique. Mais que ses affirmations soient soutenues par des éléments argumentatifs , factuels, contextuels qui permettent de voir dans ses propos le reflet de la réalité ou de la vérité.Or les propos de Monsieur Akoa ne sont soutenus par aucun argument. Juste des affirmations plates sans rapport logique avec la réalité. Et la réalité c’est quoi ici ?

La réalité c’est que depuis la décision du MRC de boycotter les élections, des dizaines de militants du mrc sont emprisonnés, des dizaines d’autres sont intimidés et harcelés par un pouvoir tribaliste dont les agents leur demandent souvent : ” vous faites quoi dans les choses des Bamileke ?”. Plus est , Monsieur Maurice Kamto est souvent l’objet de séquestration de la part du pouvoir de Yaoundé. Et pour ne pas parler sans preuves comme Monsieur Stéphane Akoa, je vais rappeler l’épisode de l’hôtel Vallée des princes à Douala. Vous vous souvenez que le 1er décembre 2021 Maurice Kamto à été séquestré dans cet hôtel et contraint de retourner à Yaoundé en totale violation de ses droits .

Lire aussi:   LE RDPC OU LE RIDICULE SUR LE PLATEAU: LE CHIFFRE ZÉRO EN IMAGES -Bon sang comment devient-on prof au Cameroun ?

Vous vous souvenez également que Monsieur Maurice Kamto à été séquestré à son domicile en novembre 2018 et en septembre2020 pendant 78 jours par des gendarmes armés jusqu’aux dents toujours en total violation des règles du droit. Sa famille et lui étaient interdit de sortir de leur domicile sans aucune autre raison que le désir de museler Monsieur Kamto dont les prises de position dérangent le régime.Tout cela pourquoi dire quoi ?

Pour dire à M. Stéphane Akoa que tout cela ne serait jamais arrivé si Monsieur Maurice Kamto était resté silencieux comme il le prétend . Tout cela est arrivé parceque Maurice Kamto lève constamment la voix pour dénoncer la mal gouvernance et les dérives du système à travers des prises de position qui dérange .J’ai relevé tout cela pour montrer par des faits palpables et vérifiables que contrairement à ce que dit Monsieur Akoa, Maurice Kamto n’a jamais été silencieux et qu’il serait d’ailleurs difficile, voir impossible, de trouver au Cameroun aujourd’hui un opposant aussi dynamique sur le terrain de la contestation que Maurice Kamto.

De fait, si des centaines de militants du mrc défilent depuis 4 ans aujourd’hui devant les tribunaux et dans différentes prisons du pays , c’est bien parce que le régime de Yaoundé veut museler Monsieur Kamto dont la pertinence des prises de position dérange. Et un chercheur ne comprends pas ça ? . Un chercheur vraiment ? Si Monsieur Stéphane Akoa est un chercheur honnête, il ne peut pas ignorer ces faits qui le contredisent de manière fort éloquente.Et c’est d’ailleurs pourquoi je lui demande de retirer ses mots qui ne sont qu’un tissu de mensonges pour le moins honteux pour quelqu’un qui se dit chercheur.

Non Monsieur vous ne pouvez pas prendre des libertés avec l’objectivité qui doit caractériser tout homme de science . Nous ne vous laisserons pas manipuler l’opinion.Vous ne pouvez pas être un chercheur vivant au Cameroun et affirmer que Cabral Libii s’active contre le gouvernement et le rdpc pendant que Maurice Kamto est silencieux. C’est une contre vérité grotesque. Et sur ce coup, vous faites preuve d’une extrême légèreté qui risquera d’affecter durablement votre décrédibilité. De toutes les façons ça ne fait pas sérieux car vous êtes dans le mensonge et la manipulation. Par ailleurs , Monsieur Akoa affirme que (…) Maurice Kamto est silencieux et perd sa crédibilité. Alors dites donc . Maurice Kamto perd sa crédibilité devant qui et selon quelle études ou selon quelle mesures ?

Lire aussi:   CHRISTIAN TUMI malgré la plongé dans la pauvreté et la violence sous le président Biya : le cardinal croit encore à sa bonne foi

Peut être pour certains, Maurice Kamto a besoin d’être déclaré crédible par le régime-rdpc contre qui il se bat . Ce qui serait une hérésie car dans les faits, la crédibilité de Monsieur Kamto et des autres leaders d’ailleurs se mesure à quoi si ce n’est sur le terrain politique auprès des électeurs ?Je pense que la crédibilité de Monsieur Kamto à été suffisamment testée auprès des électeurs lors des meetings du MRC à Bafoussam, Nkongsamba ou Douala. Ces premiers échantillonnages tendent à prouver plutôt, eu égard aux succès populaire des différents meetings , que Monsieur Maurice Kamto n’a rien perdu de sa crédibilité .

Au contraire, en raison de sa popularité prouvée sur le terrain il demeure dans le coeur des Camerounais l’alternative la plus crédible aujourd’hui à Paul Biya et son système. Si je mens , montrez moi un seul opposant capable de lever les foules dans plusieurs villes du Cameroun comme Maurice Kamto aujourd’hui. Je dis bien un seul opposant . Pas plus.De fait , votre capacité à lever les foules en tant que homme politique est intimement liée à votre crédibilité aux yeux des populations. C’est vous dire si Monsieur Stéphane Akoa s’est également fourvoyé sur la question de la crédibilité de Monsieur Maurice Kamto.Pour terminer, je pense que l’interview planifier par RFI avait des desseins malsains inavoués. RFI à pris un grand soin à éviter la question des fraudes électorales au Cameroun. Une question qui est pourtant le fond du problème de la démocratie au Cameroun.

Or en vérité, l’avènement de la démocratie authentique au Cameroun est de loin plus importante que la participation ou non du MRC ou de tout autre parti aux élections. La question d’un système électoral crédible est mille fois plus importante pour le Cameroun que la participation ou non du MRC ou même du rdpc aux élections.Alors comment ont fait pour esquiver cette question centrale du système électoral consensuel quand on est un chercheur dans un pays où les élections sont marquées par de perpétuelles fraudes électorales M.Akoa ?Comment on fait pour éviter cette question centrale quand on est une chaîne internationale comme RFI ?Je laisse à chacun le loisir de voir la profondeur de la manipulation et de la tentative de formatage des esprits orchestré par RFI qui esquive les questions de fond sur la pseudo démocratie Camerounaise pour s’appesantir sur des futilités.

Lire aussi:   Venant Mboua: Les chanteurs qui subissent les foudres des Camerounais de la diaspora à cause de leur soutien à Biya doivent assumer

Le problème de la démocratie au Cameroun ce n’est pas la participation ou non du rdpc ou du MRC aux élections. Le problème de la démocratie dans ce pays ce sont les fraudes électorales perpétuelles, la dictature et la nécessité de mettre en place un système électoral consensuel permettant le respect du choix des électeurs et du peuple Camerounais. Il faut peut être le rappeler : depuis l’avènement du multipartisme, les candidats choisis par le peuple Camerounais lors de différentes élections n’ont jamais pu accéder au pouvoir faute au tyran qui s’accrochent au pouvoir au moyen des fraudes électorales, de la violence policière, des arrestations arbitraires et du tribalisme. C’est sur ce terrain que le peuple Camerounais attend les chercheurs et non sur des futilités.

Les chercheurs en sorcellerie nous croiserons désormais sur le chemin. Car nous ne les laisserons plus jamais faire.L’époque où on pouvait manipuler grossièrement l’opinion à des fins inavoués et aller ensuite dormir tranquillement est révolue.

Les Camerounais sont de plus en plus éveillés et savent faire la différence entre chercheurs de sardine et chercheurs, entre le bon et l’ivraie.

Source Facebook: Arlette Framboise Doumbe Ding (AFDD)

commentaires
Loading...