Prix Nobel de Littérature 2022 : Jacques Fame Ndongo à nouveau frustré par le Comité Nobel

0 156

Une fois de plus le Comité Nobel a manqué de clairvoyance. Ceci explique le tollé qui s’est élevé ce jour sur l’étendue du socle granitique à l’annonce de l’attribution du prix Nobel 2022 de littérature à la romancière française Annie Ernaux.

Le cri du Sud

Sur le Rocher de Nkolandom par exemple, c’est l’émoi. On n’y a du mal à comprendre que l’éminent et prolifique Professeur Jacques Fame Ndongo, le fils du terroir, n’ait été nobélisé cette année. En effet, la bibliographie particulièrement étoffée de cet érudit et virtuose de la littérature le place, depuis des années déjà, en pole position des écrivains bien au-delà de sa sempervirente forêt camerounaise d’origine.

Le Comité Nobel aurait-il placé la “politique” au-dessus de la littérature ?

Déjà pressenti à être de la prochaine cuvée de l’académie française, un prix Nobel de Littérature serait venu agréablement couronner le parcours exceptionnel du Professeur Jacques Fame Ndongo, Ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur du Cameroun depuis 2004, Chancelier des Ordres académiques, Docteur d’Etat ès lettres et Sciences humaines (Université de Paris 7-Jussieu, 10 février 1984, Mention Très Honorable avec les félicitations du Jury, Major d’Afrique au concours d’entrée dans les écoles françaises de journalisme (août 1969), chef traditionnel , Secrétaire à la communication au Comité Central du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) depuis le 4 avril 2007, auteur de nombreux ouvrages de référence à l’instar de Le phénomène Paul Biya. Essai de sémiotique arithmétique. Editafrric, Yaoundé, 2019 (2ème édition).

Tout porte à croire que le Comité Nobel a jugé le politique (créature) et non le littéraire. Hélas !

Lire aussi:   Lorsque la honte ne tue plus: Abate Claude, Me Pensy, Owona Nguini, Bell Antoine etc... Ceux qui disaient que le Cameroun était prêt pour la CAN19 parlent enfin...

David Manga Essala 

commentaires
Loading...