Achille Mbembe: Très triste et particulierement décevant.

0 77

Pendant des années, voire des décennies, Achille Mbembe a violemment torpillé la France et sa politique africaine tout en appelant solennellement les Africains à se détourner de ce pays criminel et honteux. Son recit était des plus brillants.

“Africains, il n’y a rien à attendre de la France que nous puissions nous offrir à nous même”, écrivait-il encore dans une Tribune pour Le Monde en novembre 2017 à l’occasion du premier voyage de Macron président en Afrique.

5 ans plus tard, le même Mbembe est à tue et à toi avec le même chef d’Etat, voyage dans l’avion présidentiel, profite des ors et du confort de la République française, publie désormais des livres d’entretien avec Rémi Rioux, le DG de l’AFD, appelle à voter Macron a la présidentielle de 2022 après avoir organisé un sommet Afrique-France d’une pseudo rupture que le politologue Jean-François Bayart est allé jusqu’à qualifier de “terriblement ringuard” sur TV5 Monde.

Un tel retournement de posture est rarissime pour un intellectuel. Je n’ai pas d’exemple équivalent. Mbembe ne prend même plus la peine de mettre un minimum de distance entre lui, sa pensée embrumée et le pouvoir qui l’a récupéré.

Imagine-t-on Jean-François Bayart bras dessus, bras dessous avec un président français quel qu’il soit?

Très triste et particulierement décevant.

Fréderic Lejeal

Diplômé d’Etudes africaines – Journaliste-Essayiste/Rédacteur en chef de La Lettre du Continent (2009-2019).

Source (32) LinkedIn

Lire aussi:   Gabon: à Libreville, inquiétudes et spéculations sur la santé du président Bongo
commentaires
Loading...