Fo’o sokoudjou Mpoda: “Ceux qui sont pressés de lécher ma sauce la vont encore attendre.”

0 77

C’est la vérité que ça a un peu pris les jours ci pour lancer les garçons jusqu’à j’ai même compter que est ce qu’on peut attraper le lion avec la corde du bananier mais ce n’était que le ventre du chien qui aboyait!! Je donne un grand merci comme ça à tous ceux qui ont compris qu’un enfant de mal de tête m’a secoué et ont chassés.Merci comme ça à tous les magiciens qui sont venu chacun avec sa part de sac de magie pour dire que le temps ne suffit pas encore.

Merci même à ceux la qui quand ils comprennent que j’ai mal à l’orteil , leur part de faim c’est seulement que qui leur donne une bonne pierre ils m’ecrase dans le trou une fois.

Vous n’allez pas dormir le rêve comme ça jusqu’à les dieux de mes ancêtres changent ce qu’ils avaient ecrit pour moi.

Merci même a ceux qui ont compris avant de manquer la route pour faire. Les dieux de nos ancêtres ont compris vos voix. Seulement dire que chacun en disant qu’il ne connait pas qu’il ne connait vraiment pas.

Le moineau n’entre jamais sur quelque chose. Que chacun coupe sa part de tortue au marché sur les choses qu’il a déjà gâté et cherche que ses mains sont propres sur les pleurs du peuple. là même si les dieux de nos ancêtres vont que en voyage ils rentrerontLa quantité de chose ci qui sortent sur nos têtes les jours ci ce n’est pas que quelque chose. Les dieux de nos ancêtres ne dorment pas.

Lire aussi:   L’endettement de l’Afrique remet à jour la rivalité entre la BAD et la Banque Mondiale

Me voici assis à la chefferie et je mange la maison que mon père m’avait mis sur ca.

Je lance les choses de dieu qu’il couvre son peuple, met la main sur le coeur de ceux la qui volent jusqu’à voler même ce qu’on allait couper la salive fade dans la bouche des enfants avec. La maison du voleur se perd toujours. qu’il met aussi les mains sur la tête de ceux la qui n’arrivent pas a faire et cherchent seulement celui qu’ils vont se pendre a son cou.Je ne partirai pas que comme ils voient la.

Vous n’allez pas seulement rester entendre. Quand le temps va suffire nous allons nous dire au-revoir avant que je pars voir mes ancêtres. Ceux qui sont pressés de lécher ma sauce la vont encore attendre. Le haut n’est pas Dieu.Que les dieux de nos ancêtres ne dorment pas sur la tête de leurs enfants et qu’ils lisent la lettre de chacun que le jour qu’ils avaient dit qu’ils vont lire.

Fo’o sokoudjou , le 30 Mai 2021

commentaires
Loading...