Dix ans après il a finalement sa carte d’identité: NGAMENI FRANÇOIS parle de sa rencontre avec le pére de la police

0 92

APRÈS 10 ANS, J’AI FINALEMENT OBTENU MA CNI MARDI LE 20/04/21 À 21H00 “ Vendredi le 16 avril 2021 dernier, ayant contacté Monsieur Boris Bertolt via son numéro WhatsApp qu’il mentionne à la fin de tous ses posts sur Facebook, j’avais relaté dans un texte le fait que depuis 10 ans je n’ai pas pas de CNI.

La publication de mon cri de détresse avait alors suscité la compassion de nombreuses personnes qui m’ont contacté pour m’apporter de l’aide en me proposant diverses conduites à tenir. Aux premières heures du samedi 17 avril, le Commissaire NGUELE Isidore, Secrétaire Particulier de Monsieur le Délégué Général à la Sûreté National m’a contacté pour m’inviter à son bureau le lundi 19/04/2021 à 9H00. Honnêtement cela me paraissait surréaliste que le Secrétaire Particulier du patron de la police me contacte personnellement.

Entre doute et peur, j’ai honoré au rendez-vous. Lundi matin 19/04/21, je me suis donc rendu à la DGSN muni des photocopies, et des originaux de mes diplômes, et de mon acte de naissance (ainsi que de la photocopie de l’acte de naissance de ma sœur jumelle question d’apporter toutes les preuves que je n’ai jamais eu une double identité). Le Secrétaire Particulier du DGSN m’a reçu, il m’a accordé du temps pour que je lui explique davantage ma situation.

Et il m’a signifié que Monsieur le Ministre MBARGA NGUELE, Délégué Général Général à la Sûreté Nationale me recevrait également.Sans que je ne puisse véritablement l’expliquer, la peur m’a envahi alors que j’avais ainsi l’occasion de rencontrer et d’expliquer au patron de la police ma situation qui perdure depuis 10 ans. J’ai trouvé la force pour garder en apparence ma sérénité et le Secrétaire Particulier m’a fait entrer dans le bureau de Monsieur le DGSN.

Lire aussi:   Urgent Need For Dialogue- Barrister Felix To AU Political Affairs Commissioner

Le Secrétaire Particulier du DGSN a tout d’abord fait un récapitulatif au DGSN de mon texte publié vendredi 16/04/21 et le DGSN m’a fait comprendre que l’erreur est humaine et a poursuivi son propos en m’expliquant que l’on se retrouve en situation de double identité lorsque l’on a changé l’année de naissance après avoir établi une première carte; il m’a ensuite donné l’occasion de lui expliquer en TOUTE VÉRITÉ mon Problème.

J’ai expliqué au DGSN qu’en 2011 j’avais établi pour la première fois ma CNI qui m’avait effectivement été délivrée quelques mois plutard AVEC UNE ERREUR SUR MA DATE DE NAISSANCE et UNE UNE ERREUR SUR LE NOM DE MON PAPA. Je me suis rendu en Août 2012 au commissariat où j’avais établi ma CNI pour corriger les erreurs en question et depuis lors ma CNI n’a jamais été délivrée.

Le DGSN a insisté pour savoir si j’avais changé mon année de naissance après avoir établi ma première CNI, je lui ai répondu par la négative et j’avais avec moi, toutes les preuves y afférentes.Monsieur le DGSN après m’avoir reproché le fait que je ne sois jamais venu directement dans ses services pour poser mon problème, choisissant plutôt d’aller me plaindre dans les réseaux sociaux, a écrit sur la requête que j’avais apprêtée munie des photocopies de tous mes diplômes et de mon acte de naissance la mention « TRÈS URGENT » et m’a demandé de rentrer attendre à la maison et qu’on devait vérifier pour voir ce qu’il en est.

Le Secrétaire Particulier du DGSN a immédiatement transmis mon dossier au CNPTI entendu Centre National de Production des Titres Identitaires. Mardi le 20/04/2021, autour de 20h, mon téléphone sonne et mon interlocuteur me fait comprendre que le DGSN m’attend. À mon arrivée, le Secrétariat Particulier du DGSN me reçoit et me conduit dans le bureau du DGSN.

Lire aussi:   DÉTOURNEMENT DE FONDS PUBLICS ET CONSTITUTION D'UNE FORCE ÉCONOMIQUE DANS LE GRAND SUD POUR DES BATAILLES POLITIQUES

Le DGSN m’a rappelé qu’il y’a le numéro 1500 qu’il faut appeler pour les problèmes de CNI et qu’on peut aussi se rendre directement à la DGSN pour tout problème car ils sont là au service du peuple camerounais. Il m’a non seulement remis ma CNI mais aussi celle de ma sœur jumelle (elle avait renouvelé la sienne car sa CNI arrive bientôt à expiration et elle était en attente de délivrance)

J’étais si content que j’ai pris un dépôt pour rentrer à la maison. JE REMERCIE INFINIMENT MONSIEUR LE DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL À LA SÛRETÉ NATIONALE QUI MALGRÉ LA PRESSION DU TRAVAIL M’A REÇU DEUX FOIS EN DEUX JOURS CONSÉCUTIFS ET M’A ACCORDÉ DU TEMPS CHAQUE FOIS POUR ÉCHANGER AVEC MOI. Je remercie tout particulièrement Monsieur le Commissaire NGUELE Isidore, Secrétaire Particulier du DGSN pour son humanisme et sa gentillesse, il s’est personnellement impliqué pour me venir en aide et m’a dit lorsque je lui adressais mes remerciements « qu’il n’a fait que son travail et n’avait pas besoin d’être remercié ».

Je tiens à remercier du fond du cœur tous ceux qui m’ont contacté après avoir lu mon post pour m’apporter de l’aide, je remercie également ceux qui ont partagé ce poste sur facebook ainsi que dans les groupes WhatsApp, ce qui a eu pour résultat : l’obtention il ya deux jours de ce précieux sésame.Merci à tous d’avoir pris le temps de me lire.

NGAMENI FRANÇOIS

commentaires
Loading...