‘’Le Conseil militaire de transition n’est pas là pour confisquer le pouvoir’’, déclare Mahamat Idriss Deby

0 75

Le président du Conseil militaire de transition, le général de corps d’armée Mahamat Idriss Deby, a donné des éclaircissements sur la vocation du Conseil, lors d’une rencontre avec le Cadre national de dialogue politique (CNDP) sur la situation du pays.

« Nous devons cultiver sans cesse l’esprit de dialogue, de consensus et de cohésion fraternelle qui ont été les bréviaires du Maréchal», indique Mahamat Idriss Deby, avant de rappeler la mission du Conseil militaire de transition. « Nous n’avons aucune ambition de gouverner solitairement le pays. Dans les prochains jours, un gouvernement sera mis en place. Je tiens à affirmer avec force que le Conseil militaire de transition n’est pas là pour confisquer le pouvoir. Au terme de la période de transition de 18 mois, le pouvoir sera rendu à un gouvernement civil, à l’issue des élections libres et démocratiques », déclare-t-il 

Mahamat Idriss Deby de rassurer dans sa déclaration que la vie politique et l’exercice des droits citoyens ne sont pas compromis. Il exhorte le Cadre national de dialogue politique à animer la vie politique et jouer son rôle dans la consolidation de la démocratie tout en rappelant que le pouvoir n’est pas la vocation du CMT. 
« Ce qui fait l’honneur et la dignité du métier des armes que nous avons choisi, c’est de défendre, en tout lieu et en toute circonstance, le pays et la patrie. C’est ce devoir sacré qui nous a conduit à mettre en place le Conseil militaire de transition », martèle-t-il .

Cinq choses à savoir sur le patron du Conseil militaire de transition, Mahamat Idriss Déby

Après l’annonce officielle de la mort du président Idriss Deby Itno le 20 avril, un Conseil militaire de transition a vu le jour. Il est dirigé par l’un des fils de l’ex-président, Mahamat Idriss Deby. Qui est-il?




Beaucoup s’interrogent sur sa capacité à diriger le pays pendant la transition d’une durée de 18 mois. Mahamat Idriss Deby était le relais du défunt président Idriss Deby Itno dans le secteur militaire et de la sécurité. De l’ombre du père, il passe à la tête du pays. 

• Situation familiale

Né vers 1984, Mahamat Idriss Deby est l’un des fils du défunt président Idriss déby Itno. Il a grandi en partie avec sa grand-mère d’où son surnom de Mahamat »Kaka »(grand-père ou grand-mère en arabe local). Mahamat « Kaka » a travaillé dans l’ombre de son défunt père Idriss déby Itno. 


• Formation militaire

Formé au groupement des écoles militaires interarmées du Tchad dans les années 2000, Mahamat Idriss Deby s’est ensuite inscrit au lycée militaire d’Aix-en-Provence en France. Il ne passera qu’un trimestre de formation. Il quittera et deviendra officier par la suite.

• Responsabilités militaires


Officier depuis 2009, Mahamat Idriss Deby est nommé à la tête des divisions blindées du corps d’élite de l’armée en 2010 par son défunt père Idriss Déby Itno. Deux ans après, il prendra le bâton de commandement de la Direction générale de service de sécurité des institutions de l’Etat (DGSSIE) depuis 2012. En 2013, il a été nommé commandant en second des forces armées tchadienne au Mali (FATIM). 

• Opérations militaires


Officier, puis général de l’armée, il a participé à la victoire d’Am-dam à l’est du pays contre les groupes rebelles de Timan Erdimi. En 2013, Mahamat Idriss Deby a pris part à l’intervention des soldats tchadiens au Mali. 

• De l’ombre à la tête du pays

Après la mort du président Idriss Deby Itno le 20 avril 2021, Mahamat Idriss Deby a pris la tête du Conseil militaire de transition pour un délai de 18 mois. 

Lire aussi:   Cameroon opposition leader Maurice Kamto arrested: party

Source: https://tchadinfos.com

commentaires
Loading...