Portait: qui est (vraiment) Julius Sisiku Ayuk Tabe, le président de l’Ambazonie ?

0 1 019

Encore inconnu des Camerounais il y a quelques jours, Julius Sisiku Ayuk Tabe est devenu depuis le mois de juillet le visage du Southern Cameroon.

Porté à la présidence intérimaire de l’état fictif de l’Ambazonie le 08 juillet dernier, cet ingénieur en informatique croit dur comme fer à l’émergence – dans un proche avenir — d’un État « libre et indépendant » de l’Ambazonie. Voici le parcours de Julius Sisiku Ayuk Tabe, l’homme qui défie l’autorité de Paul Biya dans les régions anglophones au Cameroun.

Développeur de logiciel informatique, formateur pour CISCO system, Universitaire… la carrière de l’homme est bien nourrie. Tout commence en 1992 quand Julius Sisiku Ayuk Tabe, diplômé en Ingénierie de contrôle à l’Université de Sheffield au Royaume-Uni, intègre la compagnie de distribution électrique AES-Sonel en tant que développeur de logiciel informatique.

Pendant les dix ans qu’il occupera ce poste, l’ingénieur en informatique se distinguera à travers ses réalisations notamment le développement des applications pour les systèmes de facturation et la gestion de la relation client, la gestion des ressources humaines ainsi que la gestion du rapprochement bancaire et la maintenance technique. Ces performances lui vaudront une promotion en 2002 en tant que l’un des directeurs régionaux de l’entreprise.

Quatre ans plus tard, Julius Tabe s’installe au Nigéria où il travaille pour Cisco System en tant que responsable des Networking Academies de la société pour les 23 pays de l’Afrique de l’Ouest et de du Centre. Il y supervisera notamment les différents programmes de formation aux certifications CISCO. Il intégrera plus tard (en 2011) l’équipe dirigeante de l’Université américaine du Nigéria en tant que Chef du service des informations et y supervise le déploiement, l’utilisation et la maintenance de la technologie de l’université.

Lire aussi:   Bien nourri Osih, toi aussi ?

Celui qui se prévaut aujourd’hui de vingt-deux (22) années d’expérience dans l’industrie des TIC a également travaillé en tant que bénévole pour le Conseil du General Certificate of Education (CGE) du Cameroun. Il aurait conçu et mis en place un système de gestion des examens qui contrôle l’inscription des étudiants camerounais.

Marié et père de cinq enfants (dont un adopté), le « président de l’Ambazonie est actuellement en exile aux États-Unis selon certains médias camerounais. Il est soupçonné de détournement de 250 millions de FCFA durant ces années de services à l’Aes-Sonel selon le journal Repère.
Related Articles:

L’Ambazonie est désormais une zone de guerre – Paul Ayah Abine
Crise anglophone: Biya nomme un général anglophone à la tête des operations
Assassinat des militaires et policiers: les sécessionnistes recrutent
L’armée combattra ‘sans état d’âme’ les séparatistes anglophones
Voici le ‘Quartier Général’ de l’Ambazonian Defence Forces

https://www.cameroonweb.com/

commentaires
Loading...