L’hommage du cinéaste Jean-Pierre Bekolo: Gerard Essomba un demi-siècle de cinéma

0 223

Héritier d’un grand-père notable pendu par les allemands et d’un père qui fut le premier journaliste camerounais et le maire adjoint de la ville pendant l’époque coloniale, Gérard Essomba Mani Ewondo, l’élégant jeune homme qui débarque à Paris à la veille des indépendances a déjà tous les atouts pour exercer sans complexe le métier dont il rêve; acteur de cinéma. Acteur à la manière du Buffalo Bill qu’il découvre à 13 ans dans une salle de cinéma où seuls les blancs sont assis devant et les noirs sont debout derrière: Les Portiques salle de cinéma mythique de l’époque coloniale à Yaoundé, cette ville qui a vu naitre Gérard et dont il est un prince. Sa détermination d’être acteur se manifeste aussi quand il joue Petit Jean en classe de 5ème dans Les Plaideurs de Racine. Après le refus d’une bourse pour poursuivre des études de comédien en France, Gerard peut finalement quitter le Cameroun à bord du bateau Le Mermoz grace aux économies de sa mère.

Gerard Essomba Many Essomba

Très vite le talent de Gerard Essomba explose sur la scene parisienne, il devient rapidement l’une des principales voix du theatre radiophonique de Radio France ou il caracole en 4ème catégorie hors-échelon; lui conférant très vite un statut de star. Il rencontre ainsi les grands metteurs en scènes: Robert Hossein, Georges Marshall, Raymond Jerome, Jean-Marie Serreau pour le théâtre et Claude d’Anna, Philippe Ramos, Raoul Coutard au cinéma. Il y aussi de grands acteurs et actrices à qui il donne la réplique tels que Gabrielle Lazure, Jacques Marchand, Genevieve Fontanelle, Douta Seck, Jacques Perrin. Gerard Essomba joue dans Au Theatre Ce Soir de Pierre Sabbagh et au Théâtre Martigny et d’autres lieux mythiques des pieces comme Autant en emporte le vent, Les Brumes de Manchester, Romancero, Les Nuits du Tamour, L’Ecole des Dictateurs , La Tragédie du Roi Christophe, Au cinéma il occupe un rôle important dans les classiques comme Mobby Dick, L’ordre et la Securité du Monde, La Legion Saute sur Kolwezi… et incarne des personnages historiques tels que Toussaint Louverture et Malcom X.

Paris c’est aussi la capitale de la culture africaine et du cinema africain, Gerard Essomba rencontre des personnages du monde noir comme Myriam Makeba, Mapesa Dawn, Sita Bella… il tient des premiers rôles dans les films ivoiriens, congolais, camerounais et burkinabé: Henri Duparc Rue Princesse, de Mwenze Ngagura Piece d’Identité, de Urbain Dia Moukouri La Fleur dans le Sang, La Brume, de Jules Takam L’Appat du Gain, Adama Roamba Foret du Niolo…

Lire aussi:   Affaire Essimi Megne: Le tissu de Affaire Essimi Megne: Le tissu de mensonges et de faux documents de Laurent Essomensonges et de faux documents de Laurent Esso

Gerard Essomba joue devant 43 chefs d’Etats dont Francois Mitterand, il parcourt le continent et le monde, du Maroc à l’Afrique du Sud pour recevoir de nombreuses distinctions à Rio de Janeiro, Los Angeles, Barcelone, Johannesburg.…
Depuis son retour au Cameroun, Gerard irrigue le cinema national embryonnaire de son enthousiasme, de sa personnalité et de son experience il joue ainsi dans Le President de Jean-Pierre Bekolo), Live Point de Brice Achille et Walls de Narcisse Wandji.

La notoriété internationale et la notabilité, de ce prince Mvog Ada de Yaoundé qui embrassait il y a un demi-siècle une carrière dont personne ne comprenait rien à l’époque ici, a su être moderne avant l’heure comme ses pères, il vient d’être consacré du titre de “patriarche Mvog-Ada” offrant ainsi au cinema une place importante dans la culture de ce peuple et ce pays auquel il aura permis de trouver une manière unique d’être moderne à l’africaine. Voir video ici: https://youtu.be/AsaCL_Z_zvU

 

 

commentaires
Loading...