08 autres soldats camerounais auraient trouvé la mort dans la Zone Anglophone

0 705

08 autres soldats camerounais ont trouvé la mort aujourd’hui, lundi 04
décembre 2017 dans deux embuscades survenues distinctes dans l’arrondissement d’Eyumojock (Manyu) dont 04 éléments du BIR, de source militaire . Le premier incident a eu lieu dans le village Babong, unité administrative où l’on s’exprime dans une langue apparentée au Bakaka. Le deuxième a eu lieu entre les villages Agborkem-German et Akwaya. Les troupes camerounaises étaient, rapporte-t-on, en route pour Akwaya, unité administrative qui, à cause de l’enclavement, n’est accessible qu’à travers le territoire nigérian… Les deux embuscades meurtrières ont été revendiquées par un groupe séparatiste particulièrement violent qui se dénomme ‘Tigers’ (‘Tigres’) lequel s’était déjà manifesté dans les incendies de Mamfe. Dans les deux cas, armes et munitions des soldats ont été emportées par les assaillants. Selon des informations, les séparatistes ont exploité le récent double message contradictoire du préfet de la Manyu, M. Joseph Oum II qui aurait dévoilé la stratégie offensive des forces de sécurité.
Par Parfait Mbvoum

Publié par Business Jeune Magazine à mardi, décembre 05, 2017

Lire aussi:   L'armée camerounaise au bord d'une révolte : la nouvelle génération ne veut pas tirer sur nos frères anglophones
commentaires
Loading...