ALERTE : Liberticides en cours au Kamerun !

0 160

Au moment de rédiger ce communiqué,
nul ne sait ce qu’il adviendra d’eux. Dans le même temps, Mme Maximilenne Ngo Mbe, directrice
du REDHAC, et M. Jean Michel NITCHEU, initiateur de cette marche pacifique de solidarité, sont
assignés à résidence, leur domicile respectif étant entouré par les forces dites de l’ordre, dont
au moins 200 membres pour M. NITCHEU.
Nous dénonçons avec la plus vive énergie ces attaques assassines contre les libertés
fondamentales dont la liberté d’expression et de manifestation ! Nous exigeons la libération
immédiate de toutes les personnes arrêtées dans le cadre de cette marche pacifique. Nous
rappelons à M. Biya et à son régime qu’ils seront responsables de toute atteinte à l’intégrité
physique ou morale de tout manifestant.
A voir la brutale réaction liberticide du régime dictatorial de Yaoundé face à une simple
marche pacifique, qui peut encore douter que ce régime ait assassiné tant les libertés que les
milliers de compatriotes les 22 septembre et 01er octobre derniers dans le Nord-Ouest et le
Sud-Ouest ?
Nous réitérons encore notre indéfectible soutien aux populations du Nord-Ouest et du SudOuest
!
La violence est inhérente à ce régime ! Mais la dictature et l’assassinat des libertés ne passeront
pas ! Le peuple aura le dernier mot !
Vive le Kamerun !
Paris, le 21 Octobre 2017
Pour le Collectif Europe de l’UPC-MANIDEM,

Lire aussi:   CAMEROUN:LES FORCES DE L'ORDRE TIRENT à BALLE RÉELLE SUR CÉLESTIN DJAMEN
commentaires
Loading...