AZEDCOM       » icicemac.com    » Camerlive.com    » Wakiri.com    |         |   [   62 sur le site ]    Mise à jour : le 20-08-2014 à 12:24
Accueil
News
Cameroun
Actualité
Article

Cameroun  ici Cameroun
 Autres articles

 Lorsque le SED ramasse fonctionnaires de la gendarmerie pour aller acceuillir ses enfants !!

Thiéry Gervais Gango - Lusur Facebook - 20-08-2014
Lorsque le SED ramasse fonctionnaires de la gendarmerie pour aller acceuillir ses enfants !!  (190 )

 Des écoutes téléphoniques à l'espionnage: le Cameroun et les pays africains peuvent-il s'en protéger ?

Gabriel Makang - Le Sphinx Hebdo - 18-08-2014
Des écoutes téléphoniques à l'espionnage: le Cameroun et les pays africains peuvent-il s'en protéger ?  (502 )

 2014 Cameroon: GCE results analysis Your Guide to English -Speaking Cameroon Best 25 SCHOOLS

Bali Mind Realty ktangeh - 18-08-2014
2014 Cameroon: GCE results analysis Your Guide to English -Speaking Cameroon Best 25 SCHOOLS  (430 )

 L’intellectuel africain et le pouvoir politique

Antoine Nguidjol - 18-08-2014
L’intellectuel africain et le pouvoir politique  (277 )

 Le Conseil National pour la Résistance, Mouvement Umnyobiste dénonce l'interdiction du congrès de l’UPC-Originelle, par le régime Biya!

Tene Sop - 15-08-2014
Le Conseil National pour la Résistance, Mouvement Umnyobiste dénonce l'interdiction du congrès de l’UPC-Originelle, par le régime Biya!  (514 )

 La communauté Internationale réclame au pouvoir congolais à la fois le soleil et la lune

Kikuni Joseph -Le Telegramme du Congo - 12-08-2014
La communauté Internationale réclame au pouvoir congolais à la fois le soleil et la lune  (775 )

 Patrice Towa, fils-héritier du Philosophe: «Ce que l’on doit retenir de Marcien Towa c’est que l’Afrique doit s’organiser à l’échelle panafricaine»

Jean Marc Soboth - 12-08-2014
Patrice Towa, fils-héritier du Philosophe: «Ce que l’on doit retenir de Marcien Towa c’est que l’Afrique doit s’organiser à l’échelle panafricaine»  (1102 )

Comment

Actualité

Shanda Tonme et le Laakam : J’accuse
Publié le 22-10-2012  |  (Yaoundé - Cameroun). Auteur : Le Laakam   [lu : 4538]
Shanda Tonme et  le Laakam : J’accuse
© Le Laakam
Shanda Tonme et le Laakam : J’accuse


Les historiens doivent dorénavant prendre date et noter, qu'un Archevêque camerounais, Monseigneur TONYE BAKOT, a eu recours à des forces étrangères sélectives et rétrogrades spécialement conditionnées, pour mettre en œuvre en terre camerounaise au sein de l'université catholique d'Afrique centrale, ses desseins haineux et sectaires contre la communauté Bamiléké. L'avenir n'appartient pas et n'appartiendra jamais ni aux cancres ni aux tricheurs, et toute injustice ne tient que le temps d'un pouvoir éphémère, dans l'Eglise comme ailleurs.
                    

 

Appel à l'éveil du peuple citoyen de l'Ouest Cameroun
face l'officialisation du tribalisme et de l'obscurantisme
à l'université catholique d'Afrique centrale

Les historiens doivent dorénavant prendre date et noter, qu'un Archevêque camerounais, Monseigneur TONYE BAKOT, a eu recours à des forces étrangères sélectives et rétrogrades spécialement conditionnées, pour mettre en œuvre en terre camerounaise au sein de l'université catholique d'Afrique centrale, ses desseins haineux et sectaires contre la communauté Bamiléké.

LAAKAM observe que le fait n'est du reste pas nouveau, et se situe dans la continuité d'un discours et des pratiques qui depuis 1960, caractérisent les actes de quelques dirigeants égarés à tous les niveaux, lesquels prêchent ouvertement l'alliance même avec le diable, pour combattre un curieux serpent de mer baptisé "l'expansionnisme Bamiléké".

LAAKAM, informe toux ceux et toutes celles qui l'ignoreraient, qu'après le limogeage et la déportation du Père LUDOVIC LADO, vice Doyen de la faculté des sciences sociales et de gestion, un autre digne fils Bamiléké, l'Abbé Marcus NDOGMO, vice Doyen de la faculté de théologie, a été à son tour limogé, après un simulacre de conseil de discipline instrumenté par le même TONYE BAKOT, en usant des mains étrangères.

LAAKAM note que le crime de l'Abbé Marcus NDOGMO, qui a été remplacé par un de ses anciens étudiants, est d'avoir, en réaction aux mensonges disséminées contre le père Lado, révélé que la majorité des enseignants et des étudiants de la faculté de théologie, sont béti, et sans que cela n'inspire des soupçons, des sanctions, des commentaires et des insinuations infâmantes de la part de TONYE BAKOT, ci-devant Grand Chancelier.

LAAKAM observe que les actes posés par les dirigeants de l'université catholique sous l'influence de TONYE BAKOT, constituent clairement une provocation, un mépris et une volonté explicite de nuire contre la communauté Bamiléké.

LAAKAM observe, que le père Ludovic Lado et l'Abbé Marcus Ndogmo, ont été remplacés par d'anciens collaborateurs Béti, comme pour délivrer un message effectif d'institutionnalisation du tribalisme, de la haine, de l'obscurantisme et de la médiocrité dans la gestion administrative et académique de ce qui était jusque là, un cadre de formation de référence respecté pour sa culture de la compétence et du mérite.

LAAKAM dénonce énergiquement cette dérive et regrette le silence ou le jeu malsain de certains médias, qui ne mesurant pas le danger de cette orientation, tendent à avoir des attitudes inexplicablement ou volontairement confuses de la situation. (la revue de presse matinale de la chaîne de télévision CANAL 2 a tout fait pour ignorer les grands titres de la presse qui ont annoncé le limogeage de l'Abée Marcus Ndogmo). Troublant!

LAAKAM rappelle que ce qui se passe à l'UCAC, devrait interpeller chaque citoyen et inquiéter sérieusement tout responsable politique ou leader d'opinion conscient des drames de génocide et de guerre civile générés ailleurs par l'exclusion, la marginalisation, la discrimination, le tribalisme et la promotion de la médiocrité.

LAAKAM apporte son soutien multidimensionnel autant qu'inconditionnel à l'Abbé Marcus Ndogmo, et déclare que son choix de dire la vérité non seulement honore toutes les personnes éprises de paix et de justice, mais mieux, se situe du bon côté de l'histoire de l'humanité. Il doit être fier d'accepter de connaître des souffrances, des humiliations, des pertes de position administrative et académiques de même que des pertes matérielles, pour soutenir fermement la vérité et la dire ouvertement, publiquement, partout.

LAAKAM appelle l'attention des parents, étudiants, chefs d'entreprises et leaders sociaux, sur la formation qui sera dorénavant donnée à l'université catholique d'Afrique centrale, face à l'implantation et l'officialisation du tribalisme et de la médiocrité. IL y a lieu, de façon inévitable, d'en tirer toutes les conséquences.

LAAKAM rappelle avec force et conviction, qu'aucune communauté, ne saurait accepter, les bras croisés, de voir ses dignes enfants être humiliés, discriminés, injuriés, et maltraités, et diffamés, fut-ce au sein de l'Eglise catholique, par des personnes sensées prêcher l'amour, le rassemblement, la fraternité, la compassion et la solidarité.

LAAKAM invite tous les Bamilékés, individuellement ou collectivement, à méditer profondément sur les derniers événements au sein de l'université catholique d'Afrique centrale, lesquels semblent maintenant se situer dans une logique ouverte d'agression, dont la finalité idéologique et politique est toujours l'exclusion et l'extermination. C'est toute la relation avec l'Eglise catholique romaine qui doit être mise en examen, et chacun doit déterminer à partir de cet instant, le statut, la forme, le contenu, et les objectifs de son adhésion, de sa foi, de sa proximité, de sa complicité, de son investissement. Dans tous les cas, aucun nouvel Evêque Bamiléké n'a été nommé depuis deux décennies par Rome. IL y a clairement un problème entre cette Eglise et les Bamilékés. IL est temps de crever l'abcès.
LAAKAM note à ce propos que chaque citoyen, chrétien ou non, doit mettre sa tête, sa foi, son argent et son corps là où son identité, sa dignité, son honneur et ses intérêts sont pris en compte, respectés, préservés, valorisés et fructifiés pour des causes justes. Plus un sou ne doit être donné ni dépensé pour rien, et plus un sou ne doit alimenter les caisses des anti Bamiléké notoires, personne morale ou personne physique.

LAAKAM dénonce avec la plus grande indignation, les citoyens de la cinquième colonne, ceux qui agissent par le recours à des mercenaires, et usent de subterfuges d'institutions étrangères et de missionnaires de sales besognes, pour attiser le tribalisme, la division, l'obscurantisme et la médiocrité au Cameroun, sous le fallacieux prétexte de combattre les Bamilékés. Tous ces fossoyeurs du développement et de la progression du pays seront durement et inéluctablement condamnés par la postérité.

LAAKAM tirant les conséquences obligées de l'acharnement haineux et radical dont le limogeage de l'Abbé Marcus Ndogmo certifie la planification et l'exécution, va prestement instruire le Congrès Mondial des Organisations Bamiléké (COMOBA) d'une part, et le Conseil Supérieur des Intérêts Bamiléké (COSIBA) d'autre part, pour la mise en oeuvre de leurs cahiers de charge.

LAAKAM assure à nouveau l'Abbé Marcus Ndogmo tout comme le Père Ludovic Lado, de son soutien total, et leur réitère ses vifs et fraternels encouragements pour leur passion de la vérité et de la justice. Puisque c'est en tant que fils Bamiléké qu'ils sont opprimés, il seront défendus en tant que tel par leurs géniteurs, par leur terroir, par leurs coutumes, avec tout ce que ces derniers disposent de force, d'intelligence, de moyens et de relations. L'avenir n'appartient pas et n'appartiendra jamais ni aux cancres ni aux tricheurs, et toute injustice ne tient que le temps d'un pouvoir éphémère, dans l'Eglise comme ailleurs.

Fait à Yaoundé, le 11 Octobre 2012

POUR LE BUREAU NATIONAL

SINDJOUN POKAM SHANDA TONME
Secrétaire Général Chargé de missions,
de l'information,
et des relations publiques


Copyright © Le Laakam, Yaoundé - Cameroun  |  22-10-2012
 Commentaires : connectez-vous avec facebook, yahoo, hotmail ou msn
lire aussi

 Lorsque le SED ramasse fonctionnaires de la gendarmerie pour aller acceuillir ses enfants !!

Thiéry Gervais Gango - Lusur Facebook - 20-08-2014
Lorsque le SED ramasse fonctionnaires de la gendarmerie pour aller acceuillir ses enfants !!  (190 )

 Des écoutes téléphoniques à l'espionnage: le Cameroun et les pays africains peuvent-il s'en protéger ?

Gabriel Makang - Le Sphinx Hebdo - 18-08-2014
Des écoutes téléphoniques à l'espionnage: le Cameroun et les pays africains peuvent-il s'en protéger ?  (502 )

 2014 Cameroon: GCE results analysis Your Guide to English -Speaking Cameroon Best 25 SCHOOLS

Bali Mind Realty ktangeh - 18-08-2014
2014 Cameroon: GCE results analysis Your Guide to English -Speaking Cameroon Best 25 SCHOOLS  (430 )

LIENS PROMOTIONNELS



 Suggestion de vidéos

Précédent Suivant
à de