AZEDCOM       » icicemac.com    » Camerlive.com    » Wakiri.com    |         |   [   109 sur le site ]    Mise à jour : le 31-10-2014 à 08:56
Accueil
News
Côte D'Ivoire
Actualité
Article

Côte D'Ivoire  ici Côte D'Ivoire
 Autres articles

 Laurent Gbagbo peut-il participer aux obsèques de sa mère: Voici les conditions...

laregionale.blogspot.de - 17-10-2014
Laurent Gbagbo peut-il participer aux obsèques de sa mère: Voici les conditions...  (433 )

 Décès de la mère de l'ancien président Laurent Gbagbo

RFI - 15-10-2014
Décès de la mère de l'ancien président Laurent Gbagbo  (532 )

 CPI: dernière chance pour l’Ivoirien Blé Goudé d’échapper à un procès

RFI - 28-09-2014
CPI: dernière chance pour l’Ivoirien Blé Goudé d’échapper à un procès  (451 )

 Didier Yapi , Inventeur Ivoirien, Il Crée Un Clavier Et Une Souris 'invisible' Pour Ordinateur

Entrepreneuriat.net - 17-09-2014
Didier Yapi , Inventeur Ivoirien, Il Crée Un Clavier Et Une Souris 'invisible' Pour Ordinateur  (901 )

 Robert Bourgi espère que «Gbagbo ne restera pas longtemps à La Haye»

par Olivier Rogez - 10-07-2014
Robert Bourgi espère que «Gbagbo ne restera pas longtemps à La Haye»  (1021 )

 Hubert Oulaye Marc-Arthur membre du FPI. : " La Côte d'Ivoire n'est ni le premier ni le dernier pays à vivre une crise armée insensée, injuste et dévastatrice."

Gbane Yacouba (avec Njanguipress) - 24-06-2014
Hubert Oulaye Marc-Arthur membre du FPI. : " La Côte d'Ivoire n'est ni le premier ni le dernier pays à vivre une crise armée insensée, injuste et dévastatrice."  (616 )

 Gbagbo, le panafricanisme a financé la campagne de Chirac : « c'était le prix pour avoir la paix, en Françafrique ».

APA - 20-06-2014
Gbagbo, le panafricanisme a financé la campagne de Chirac : « c'était le prix pour avoir la paix, en Françafrique ».  (1258 )

Comment

Actualité

Paul Biya doit rappeler l’ambassadeur, Alfred Nguini de Côte d‘Ivoire pour détournement de fonds publics et haine tribale
Publié le 23-10-2012  |  (Abidjan - Côte D'Ivoire). Auteur : DJADJO Victor   [lu : 7060]
Paul Biya doit rappeler l’ambassadeur, Alfred Nguini de Côte d‘Ivoire pour détournement de fonds publics et haine tribale
© DJADJO Victor
Paul Biya doit rappeler l’ambassadeur, Alfred Nguini de Côte d‘Ivoire pour détournement de fonds publics et haine tribale


Notre ambassadeur, Alfred NGUINI, contrairement à ses collègues,  brille  par son mépris, son indifférence et son amour du lucre. Il n'a jamais apporté son appui aux différentes  associations camerounaises relevant des autres pays d'accréditation de son rayon juridique, en dépit des nombreuses sollicitations (voir ci - jointe, la lettre de la Communauté Camerounaise du Burkina Faso, restée sans suite). M. Alfred  NGUNI,  depuis sa prise de fonction il y a trois ans,  n’a cessé de diviser, de semer la haine, de tri baliser et d’humilier une communauté jadis unie.  Tenez !

Abidjan J.P. DIBANGOUP fusillé : réaction DCOA (Lettre ouverte à BIYA)
 
Excellence, Monsieur le Président de le République et du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC)
 
Nous, membres actifs de l’Association dite Diaspora Camerounaise Ouest Africaine dont la vocation première est la défense, la promotion des valeurs et institutions camerounaises, avons l’honneur de porter à votre très haute attention, les faits et méfaits qui surviennent au sein de votre peuple en Côte d’Ivoire, face auxquels S.E.M. Alfred NGUINI, Ambassadeur dans ce pays, reste entièrement indifférent.

1-    Jean Pierre DIBANGOUP fusillé
 Jean Pierre DIBANGOUP, Président élu de la Communauté Camerounaise de Côte d’Ivoire (COCACI), vient d’être l’objet d’une agression physique. En effet, deux individus armés dont l’un en tenue militaire et l’autre en tenue civile, après avoir fait irruption dans son bureau privé à la Riviera Palmeraie à Abidjan RCI, ont ouvert le feu sur ses deux jambes et emporté son véhicule. Transporté de toute urgence dans une clinique de la place, les médecins ont néanmoins réussi à extraire les balles logées dans ses jambes. Ainsi donc, après le jeune ESSISSIMA qui ayant reçu une balle au pied pendant la crise post-électorale, a vu sa jambe amputée et traîne sa grande silhouette dans les rues d’Abidjan s’appuyant péniblement  sur  ses béquilles, voilà un autre camerounais, pas le moindre, qui vient d’être victime de la barbarie humaine, dans l’indifférence totale de Monsieur l’ambassadeur qui balaie d’un revers de la main tous les cas sociaux portés à sa connaissance. Il faut aussi souligner que l’association dite COCACI pour laquelle Jean Pierre DIBANGOUP a été élu à la majorité absolue dès le premier tour (voir Pièce Jointe) n’a jamais connu de personnalité juridique, l’ambassadeur ayant décidé ainsi (voir pièce jointe). Toutes nos interpellations sont restées des lettres mortes.


2-    Qui est Jean Pierre DIBANGOUP
Marié à une ivoirienne et père de nombreux enfants, il a passé toute sa vie active en Côte d’Ivoire où il y vit paisiblement depuis plus d’une quarantaine d’années, donc une trentaine à l’ambassade des Etats Unis comme responsable des ressources humaines. Avant cela, il avait passé trois années dans un complexe scolaire de la place comme Directeur des Etudes, quatre années dans un lycée comme professeur de langues et une année au Département d’Anglais comme chargé de cours de Grammaire Anglaise. C’est en 1979, qu’il entre sur concours à l’Ambassade des Etats Unis comme traducteur. Après trois années, il est nommé superviseur avant d’être promu quelques années plus tard au poste de chef de la section des opérations. Il a occupé ce poste pendant plus de deux décennies avant d’être nommé à la Direction des Ressources Humaines. Sorti du Lycée Classique de Bafoussam, il a fait d’abord les études de germanistique à Abidjan et en Allemagne avant de se rediriger vers les études d’anglais et de linguistique appliquée. Par la suite, il a fait les sciences de la communication et la gestion d’entreprise, complétée par des formations en Management et en Leadership dans le cadre de son travail. Dans le cadre de ses activités professionnelles, il a parcouru toute l’Afrique de l’ouest et du centre, visité les caraïbes, l’Asie, le Moyen Orient, l’Europe et l’Afrique du Sud. Ses principales forces sont l’ouverture d’esprit, l’humilité, le respect et le service.

3-    La gestion opaque de la communauté par l’ambassadeur
Notre ambassadeur, S.E.M. Alfred NGUINI, contrairement à ses collègues,  brille  par son mépris, son indifférence et son amour du lucre. Il n'a jamais apporté son appui aux différentes  associations camerounaises relevant des autres pays d'accréditation de son rayon juridique, en dépit des nombreuses sollicitations (voir ci - jointe, la lettre de la Communauté Camerounaise du Burkina Faso, restée sans suite). M. Alfred  NGUNI,  depuis sa prise de fonction il y a trois ans,  n’a cessé de diviser, de semer la haine, de tri baliser et d’humilier une communauté jadis unie.  Tenez !

 Le tribalisme à outrance, comme mode de gouvernance

 Alors qu’au jour d’aujourd’hui le Cameroun affiche fièrement son unité, l'intéressé  navigue à contre courant et continue de prêcher le tribalisme grégaire qui dessert l'unité de notre pays. La Côte d'Ivoire apparaît comme la seule capitale au monde où il n'existe pas une association regroupant tous les camerounais, l'ambassadeur ayant décidé ainsi. (Voire pièce jointe).

 Monsieur le Président, M. Jean Pierre DIBANGOUP , porté en triomphe à la tête de la Communauté Camerounaise de Côte d'Ivoire (COCACI) par plus de (six cents ) 600 camerounais, a le malheur d’être un ressortissant d'une région du Cameroun que l'ambassadeur n'hésite pas à appeler " les étrangers". Puisque Patrice OKO MENGUE (son protégé) a été battu dans les urnes, la COCACI ne doit pas exister. Alors que ce dernier a maintenant quitté la Côte d'Ivoire pour des raisons peu orthodoxes,  aujourd'hui,  SEM. L’ambassadeur monte NDI NKOA Alexandre surnommé par la communauté   « cube magie »( car présent dans toutes les manœuvres de l'ambassadeur), pour conduire des actions de dénigrement.

L’ambassadeur s’attèle à positionner à la tête de ce qu’il appelle pompeusement
« Présidium » (un groupuscule d'associations triées sur le volet), NDI NKOA Alexandre qu’il n’hésite pas à appeler pour des missions spéciales.NDI NKOA, membre de la commission électorale indépendante au cours des dernières présidentielles, s’est vu confier la campagne du candidat Paul  BIYA, alors qu’il devrait observer la neutralité. Tant mieux : il a touché l’argent de ELECAM et celui de la campagne. C’est la famille.

Par ailleurs, M. NGUINI, cherchant à positionner un ressortissant de sa région à la tête du RDPC (car les deux travaillaient ensemble sur le dossier), voyant que ce projet a été contrecarré par une opposition farouche à l'intéressé, a opté pour la ruse. En fait, la femme de celui qu'il vient d'adouber à la tête de ce parti en Côte d'Ivoire,  est de la région de Son Excellence, ce qui expliquerait la motivation réelle de son choix. De toutes les façons, les militants de ce parti ne se reconnaissent pas en lui et attendent de pied ferme la délégation de YAOUNDÉ.

De même, lorsque M. NGUINI a pris ses fonctions, plusieurs dossiers de demande d’emploi des camerounais s’y trouvaient. Il a préféré faire venir les agents de Yaoundé. Le chauffeur appelé Christiantus, est balayé au profit de DJOU Sylvain amené de Yaoundé. Ce jeune homme sera mis à la porte pour des raisons d'humeur de son Excellence et,  a regagné son service d'origine au protocole d'état où il exerce en ce moment. L’ambassadeur le remplacera par un chauffeur ivoirien. Celui-ci sera chassé et remplacé par un autre chauffeur de nationalité Burkinabé. Sans commentaire. Madame KOKRA, Secrétaire recrutée, viendra aussi de Yaoundé. Elle sera mise à la porte et remplacée par une autre venue de Yaoundé, Sandrine MINDJA. Nous passons sous silence ce qui s'est dit sur leurs relations intimes.

C’est la vie privée. Au moment où nous écrivons ces quelques lignes, une nouvelle secrétaire venue du pays, est là depuis quelques mois seulement. Très dévouée, mais qui, hélas, sera bientôt " écrasée par la machine infernale" de son patron qui "n'a que cure " du travail bien fait. En somme, le personnel de la Mission diplomatique est harcelé moralement en permanence. Que dire de toutes les personnes d'origine camerounaise qui livraient les fournitures et autres matériels de bureau ? Les Alphonse EMADJEU, Patrice TAMZEU, n’ont que leurs yeux pour pleurer à cause de leur origine de " la région étrangère». Les seules factures à produire qui ont la chance d’être réglées doivent venir de Madame Nguini qui est la principale fournisseuse du matériel à l’ambassade. Le principal collaborateur de l’ambassadeur, c’est Madame  NGUINI, pas les diplomates.

Une gestion douteuse des ressources financières

Les lignes budgétaires seraient pillées avec de fausses factures. Comment expliquer qu’un groupe électrogène acheté à plus de 20 000 000 à la société Bernabé où travaille une camerounaise et qui n’a jamais fonctionné, n’est ni échangé, ni remplacé et traîne hors service dans les locaux de l’ambassade ? Vivement, que La Commission Nationale Anti Corruption (CONAC) s'intéresse de  près à la gestion opaque de certaines  Missions diplomatiques que de se cantonner uniquement au Cameroun. Idem de l'Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP), l’Agence Nationale d'Investigation Financière (ANIF), l'épervier ou le contrôle supérieur de l'état. Il n'existe aucune commission des marchés à l'ambassade, comme l'exige la réglementation des marchés au Cameroun.

C'est le gré à gré qui prévaut. Selon certaines indiscrétions, l’ambassadeur Alfred NGUINI aurait distrait la somme de 15 000 000 de F destinée au personnel de l’ambassade par le Président Paul BIYA  lors de son passage en Côte d'Ivoire à l' occasion de l’ investiture de S.E.M.ALASSANE OUATTARA . Il aurait détourné l’argent donné par le président de l’Assemblée Nationale camerounaise à la communauté  camerounaise du Burkina FASO lors de son passage dans ce pays. Pour rappel, le Burkina est l’un des pays d’accréditation. A ce sujet, les Camerounais du Burkina FASO regroupés au sein de l’association dite A-CA-B viennent  de lui adresser une lettre de protestation dont copie jointe (vous l'avez en exclusivité).

Qu'en est-il  du  bilan du cinquantenaire organisé en Côte d'Ivoire ? Les Factures y afférentes sont toujours pendantes. Entre temps, les innocents, pour avoir acceptés d'accompagner l'ambassadeur dans ce projet, continuent de payer les frais. Où sont passés les  9 000 000 destinés à la célébration du 20 mai 2011, car, elle  n’a pu se tenir. Un vol a été perpétré à l’Ambassade à cette époque là. Quel a été le résultat des enquêtes ? A défaut de cela, les  supputations vont bon train  et l'on se pose des questions.  Aucun personnel de l'ambassade en dehors de l'ambassadeur ne détient les clés. L’accès principal de l’ambassade n'a pas été forcé. D' où vient- il que ce soit le gardien d'une société de gardiennage qui détienne les clés d’accès à l’intérieur de l’ambassade ?

Comment expliquer que ce soit le coffre de l'ambassadeur qui soit éventré et pas celui de la perception ?

Par ailleurs, il se raconte que ce dernier aurait décaissé une importante somme d'argent  pour l'obtention du titre foncier du terrain de l’ambassade, alors même qu'un  titre foncier relatif à ce terrain  date des années 1985. A–t- il géré en « bon père de famille » l’argent de campagne du candidat Biya ? Non ! On répond sans hésitation. Tout comme nous n’hésitons pas à dire que les 9 ou 10 millions des fêtes du 20 mai qui se déroulent pourtant à la résidence, ne ressemblent à rien, par rapport aux 3 millions seulement que ses prédécesseurs avaient et qui mettaient tous les camerounais à l’aise. Celle de cette année 2012 n'a pas échappé à la règle et les camerounais n'ont pas manqué de le lui faire savoir en pleine manifestation, notamment, au moment de son discours de circonstance.

C’est le couple NGUINI qui fait toutes les courses et dressent les factures à leur guise. En mal de publicité car trainant de nombreuses casseroles, il s'est attaché des services de Canal 2 du Cameroun pour tenter de redorer son blason. Peut-on connaitre la source de financement de cette action médiatique ? Pourquoi cette chaine de télévision n'a t-elle  présenté que les images des invités et non du menu ? Alfred NGUINI a perdu toute crédibilité au sein de la communauté.
Cependant il se targue et fait savoir  à qui veut l'entendre qu'il a les meilleures entrées et les meilleures sorties à la Présidence de la République du Cameroun, pour y avoir travaillé au Cabinet Civil. Il semble oublier la meilleure gouvernance de S.E.M. Paul BIYA de nos jours. En ce qui concerne le montant de la carte d’adhésion au RDPC qui est statutairement fixé à 200 F,

Au cours d'une réunion du RDPC convoquée par l'ambassadeur à l'ambassade ( alors même qu'il devrait observer l'impartialité face à la multitude de partis politiques ), il a proposé aux militants et sympathisants de ce parti ayant répondu présents , que ce montant soit revu à la hausse. Ah ! NGUNI ! De même, il demande que les cartes se vendent à l’ambassade. Pourquoi ? Étant donné que les textes disent clairement que les cartes du parti sont vendues aux comités de base et signées par les présidents du comité de base.


Bien plus, au sortir de la messe demandée par NGUNI le 20 mai dernier, messe d'ailleurs boycottée par les camerounais, car, il y avait à peine 25 (vingt cinq) personnes, les cartes du parti étaient présentées aux quelques participants. Bien évidemment, personne n'a acheté, car, ce n'était ni le lieu, ni les circonstances pour la vente des cartes. D'ailleurs, Le Seigneur Jésus Christ lui même en est très irrité, lui qui a chassé les vendeurs du temple, suivit d'une sévère mise en garde " Ma maison sera une maison de prière. Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs". Luc 19, 46. Mt 21, 10 - 16. Jean 2, 13-17.

Enfin, pour conclure sur ce sujet, d'aucuns  se demandent  pour quoi l'on ne s'est pas rapproché  du Chef de la Mission  pour échanger avec lui sur les sujets ci – dessus évoqués?

Et bien, la porte de S.E.M NGUNI est fermée à double tours pour toute question liée à la communauté. On l'a si bien constaté lors de la crise que vient de traverser la Côte d'Ivoire où les Camerounais étaient abandonnés à leur sort, alors que toutes les autres représentations diplomatiques mettaient les leurs en lieu sûre. Que de demandes d’audience remplies et  déchargées par ses services restées sans suite! Abandonnés à leur sort, méprisés, humiliés, insultés, les camerounais du ressort administratif de S.E.M NGUNI, bouillonnent de l'intérieur et tel un volcan, risquent  d'exploser un jour.
Dans l'espoir que vous prendriez en compte notre cri de cœur et vous remerciant par avance, veuillez croire, monsieur le président, en l'expression de notre profond respect.


 
Fait à Bamako, le 01 Octobre 2012
 
Le Président
 
DJADJO Victor


Copyright © DJADJO Victor, Abidjan - Côte D'Ivoire  |  23-10-2012
 Commentaires : connectez-vous avec facebook, yahoo, hotmail ou msn
lire aussi

 Laurent Gbagbo peut-il participer aux obsèques de sa mère: Voici les conditions...

laregionale.blogspot.de - 17-10-2014
Laurent Gbagbo peut-il participer aux obsèques de sa mère: Voici les conditions...  (433 )

 Décès de la mère de l'ancien président Laurent Gbagbo

RFI - 15-10-2014
Décès de la mère de l'ancien président Laurent Gbagbo  (532 )

 CPI: dernière chance pour l’Ivoirien Blé Goudé d’échapper à un procès

RFI - 28-09-2014
CPI: dernière chance pour l’Ivoirien Blé Goudé d’échapper à un procès  (451 )

LIENS PROMOTIONNELS



 Suggestion de vidéos

Précédent Suivant
à de