AZEDCOM       » icicemac.com    » Camerlive.com    » Wakiri.com    |         |   [   81 sur le site ]    Mise à jour : le 25-07-2014 à 17:18
Accueil
News
Suisse
Actualité
Article

Suisse  ici Suisse
 Autres articles

Comment

Actualité

Me Eric Vazey : « La place de trading genevoise est l’une des plus attractives au monde. »
Publié le 26-10-2012  |  (Genève - Suisse). Auteur : Les Afriques   [lu : 6605]
Me Eric Vazey : « La place de trading genevoise est l’une des plus attractives au monde. »
© Les Afriques
Me Eric Vazey : « La place de trading genevoise est l’une des plus attractives au monde. »


De nationalités suisse et camerounaise, Me Vazey est inscrit au Barreau de Genève depuis 2001. Il est avocat associé à l’Etude Vazey & Realini depuis 2005. Auparavant, il a collaboré avec Me Bruno de Preux, ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats de Genève, ainsi qu’avec le Cabinet Martin & Davidoff. Multiculturel et bilingue français- anglais, il propose une aide juridique globale, allant du conseil à la représentation devant les autorités judiciaires, administratives ou arbitrales.
Les Afriques : Depuis plus d’un siècle,


l’Afrique fournit au monde entier d’énormes ressources naturelles, mais elle n’a jamais développé une vraie activité de négoce. Comment expliquer ce paradoxe ?
Me Eric Vazey : Cela tient surtout au fait que l’Afrique s’est elle-même longtemps désintéressée du contrôle de son négoce en se confinant à un simple rôle de fournisseur de matières premières. Par ailleurs, l’absence d’infrastructures nécessaires a également fait obstacle à l’éclosion d’une réelle activité de négoce en Afrique. Je pense notamment à l’absence de moyens efficaces de communication ou de structures bancaires susceptibles de financer lestransactions.

LA : Pourquoi, selon vous, une grande partie des matières premières africaines se négocie-t-elle à Genève ?
EV : La prépondérance de Genève s’explique notamment par sa position géographique, son environnement multiculturel et multilingue, ses ressources humaines particulièrement qualifiées dans le négoce international, sa fiscalité favorable, ainsi que la présence de sociétés de shipping et d’organisations internationales telle l’OMC. Le succès de Genève tient par ailleurs du fait de la présence de grandes banques susceptibles de répondre efficacement aux problèmes de garanties bancaires et de crédits documentaires spécifiques aux opérations de trading. Ce qui fait de la cité de Calvin la première place mondiale du financement des matières premières. Ces éléments expliquent les raisons ayant poussé, à ce jour, plus de 500 sociétés internationales de négoce, parmi les plus importantes, à baser leur siège ou leurs opérations internationales à Genève.


« Je citerai les arrivées récentes à Genève de la filiale de la société nationale ivoirienne d’opérations pétrolières Petroci International SA, et de la compagnie d’Etat angolaise Somoil. »


LA : La place de Genève héberge d’importantes sociétés de trading européennes, russes, chinoises, arabes, etc. Pourquoi si peu d’Africains utilisent cette place pour développer leur négoce ?

EV : C’est une vraie énigme dans la mesure où l’Afrique dispose d’un nombre croissant d’entreprises compétitives sur les marchés internationaux. Or, ces entreprises manquent de visibilité sur les places importantes de trading, où elles pourraient profiter de débouchés importants sur les marchés mondiaux et jouer un rôle significatif dans le négoce international. Cette transition est cruciale pour les économies africaines, qui doivent devenir des acteursdu commerce international et ne plus seulement en subir les règles.

LA : Quelles entreprises africaines ont déjà fait le pas ?
EV : Je citerai les arrivées récentes à Genève de la filiale de la société nationale ivoirienne d’opérations pétrolières Petroci International SA, et de la compagnie d’Etat angolaise Somoil. Il s’agit d’un premier pas. Mais il n’y a nul doute que d’autres entreprises africaines de premier rang vont leur emboîter le pas.

LA : Quels avantages les entreprises africaines trouveraient en développant à Genève une plateforme de négoce ?
EV : D’abord la visibilité, qui leur permettra de se faire connaître des investisseurs internationaux sur un des pôles majeurs du marché des matières premières. En s’implantant à Genève, elles acquièrent également des compétences et participent plus activement au négoce de leurs matières premières. En outre, Genève leur ouvrirait la voie vers une meilleure intégration aux marchés mondiaux et à ses principaux partenaires, afin de dégager de meilleures rentabilités économiques. Enfin, le développement à Genève de véritables plateformes de négoce permettrait aux entreprises africaines de répondre plus efficacement aux besoins de leurs clients en leur fournissant un service de qualité.

LA : Quelles synergies les bourses africaines pourraient-elles développer avec la place de trading de Genève ?

EV : La place de trading genevoise est l’une des plus attractives au monde. Les opérations quotidiennes qui y sont effectuées sont considérables. De plus, ses acteurs sont très ouverts sur le monde et en constante recherche de nouvelles opportunités. En synergie avec Genève, les bourses africaines gagneraient en notoriété et en expansion. Ce qui serait un pas important pour l’édification du marché boursier africain.

LA : Quelles sont les autres places de trading international que les Africains pourraient également utiliser ?
EV : Zürich, Londres, Paris, Singapour ou Hong-Kong, avec une préférence pour les trois premières en raison notamment d’un meilleur fuseau horaire permettant de traiter dans la même journée avec les autres continents. 



Bio express
De nationalités suisse et camerounaise, Me Vazey est inscrit au Barreau de Genève depuis 2001. Il est avocat associé à l’Etude Vazey & Realini depuis 2005. Auparavant, il a collaboré avec Me Bruno de Preux, ancien bâtonnier de l’Ordre des avocats de Genève, ainsi qu’avec le Cabinet Martin & Davidoff. Multiculturel et bilingue français- anglais, il propose une aide juridique globale, allant du conseil à la représentation devant les autorités judiciaires, administratives ou arbitrales. Informations : www.vravocats.ch


Source: Les Afriques


Copyright © Les Afriques, Genève - Suisse  |  26-10-2012
 Commentaires : connectez-vous avec facebook, yahoo, hotmail ou msn
lire aussi

 FIFA World Cup countdown: Top 10 Cameroonian players of all time

Fifa - 29-04-2014
FIFA World Cup countdown: Top 10 Cameroonian players of all time  (1972 )

 Finke’s Cameroon collective eye success

Fiffa.Com - 16-02-2014
Finke’s Cameroon collective eye success  (994 )

 Industriall Global Union Urges Government of Cameroon to Restore Workers’ Basic Rights at AES -Sonel

Jyrki Raina - 8-11-2013
Industriall Global Union Urges Government of Cameroon to Restore Workers’ Basic Rights at AES -Sonel  (418 )

LIENS PROMOTIONNELS



 Suggestion de vidéos

Précédent Suivant
à de