AZEDCOM       » icicemac.com    » Camerlive.com    » Wakiri.com    |         |   [   69 sur le site ]    Mise à jour : le 21-10-2014 à 00:57
Accueil
News
Congo
Actualité
Article

Congo  ici Congo
 Autres articles

 Pointe Noire,-Congo : Etude et prix RSE RH sur les relations et conditions de travail

Thierry Tené - 2-10-2014
Pointe Noire,-Congo : Etude et prix RSE RH sur les relations et conditions de travail  (1021 )

 Quand on est incapable de résoudre ses problèmes, on s’en prend au voisin

Antoine Nguidjol -LE TELEGRAMME DU CONGO N°076 DU 30 SEPTEMBRE AU 07 OCTOBRE 2014 - 30-09-2014
Quand on est incapable de résoudre ses problèmes, on s’en prend au voisin  (718 )

 Le Rwanda et la RDC veulent identifier les 17 autres bornes de leurs frontières communes

DE BANZY- LE TELEGRAMME DU CONGO - 2-09-2014
Le Rwanda et la RDC veulent identifier les 17 autres bornes de leurs frontières communes  (1762 )

 Bienvenu Okiémy, ministre de la Communication du regime de Sassou Nguesso parle

Christophe Boibouvier -Rfi - 18-04-2014
Bienvenu Okiémy, ministre de la Communication du regime de Sassou Nguesso parle  (8329 )

 Denis Sassou-Nguesso, président du Congo :"Nous pensons que les pays d’Europe devraient aider l’Afrique à former des hommes en qualité et en quantité"

Christophe Boisbouvier -Rfi - 2-04-2014
Denis Sassou-Nguesso, président du Congo :"Nous pensons que les pays d’Europe devraient aider l’Afrique à former des hommes en qualité et en quantité"  (1825 )

 Voici la preuve irréfragable confirmant la thèse que le cardinal Biayenda avait été enterré vivant en 1977.

sukissa.co.uk - 13-03-2014
Voici la preuve irréfragable confirmant la thèse que le cardinal Biayenda avait été enterré vivant en 1977.  (2776 )

 La stratégie de Sassou pour gagner en 2016

Africaintelligence.fr - 25-02-2014
La stratégie de Sassou pour gagner en 2016  (2230 )

Comment

Actualité

Au Congo Brazzaville, des brebis égarées retrouvent leur Église d’origine
Publié le 18-10-2009  |  (Brazzaville - Congo). Auteur : Annette Kouamba Matondo   [lu : 70144]


 

 

 

 

"Notre pasteur disait que mon fils, qui souffrait d’épilepsie, était possédé. Je savais qu’il racontait des sornettes, mais j’avais peur de parler à cause de sa popularité au sein de l’Église. A la mort de mon bébé, mon mari m’a quittée et je suis repartie à l’Église catholique. Ici ou là-bas, Dieu n’est-il pas le même ?", s’interroge Julie. "Une de mes amies a quitté Brazzaville avec sa fille de 16 ans abusée sexuellement par notre pasteur. Son père tente de convaincre un maximum d'adeptes de quitter notre assemblée", témoigne Rita, elle aussi à nouveau fidèle du culte catholique.

 

Difficile de dire combien, comme Julie ou Rita, retournent dans leurs paroisses catholiques ou protestantes traditionnelles après une aventure malheureuse dans les Églises du Réveil.

 

À Saint-François, l’abbé Ghislain Aymar NKODIA dit recevoir en moyenne trois à quatre personnes par semaine. Il décrit des gens déçus de n'avoir trouvé ailleurs ni l’ascension sociale promise, ni soutien spirituel, d'où un certain sentiment de culpabilité. "Ces Églises édulcorent le message du Christ ; c’est l’évangile de la facilité", regrette l’abbé. "Nous, Église de la mission du temple de la fin (une Église du Réveil, Ndlr), nous prêchons la Bonne nouvelle. Je ne nie pas qu’il y ait des dérapages dans quelques Églises, mais toute œuvre humaine est imparfaite", dit en réponse un adepte.

 

Une forme d’exploitation

Les dérapages imputés à ces assemblées sont plus ou moins graves. Bon nombre d’anciens adeptes ont par exemple le sentiment de s’être fait escroquer. "Plusieurs soi-disant pasteurs érigent des églises ici et là. Ils demandent ensuite des offrandes de toutes sortes pour subvenir à leurs besoins", explique Daniel qui a déserté sa communauté après y avoir passé plus d’un an. Gérant d’un cybercafé, tous les papiers administratifs de l'Église étaient faits dans son entreprise et à ses frais. Certains adeptes venaient même naviguer gratuitement. "Aujourd’hui, cette forme d’exploitation a pris fin", se réjouit Daniel qui a regagné l’Église évangélique du Congo (EEC, protestante) où il a été baptisé. "Quand on est malade, on est capable de tout donner ! Sans l’intervention de mon fils, j’offrais une de mes parcelles à un pasteur qui disait qu’elle était envoûtée et que je devais m’en débarrasser pour guérir", témoigne Fernand, aujourd’hui en pleine forme.

 

D’autres n’ont pas trouvé leur bonheur spirituel dans l’enseignement proposé. "Cela fait six mois que je suis revenu à l’Église catholique. Avant, j’étais dans l’Assemblée du Dieu vivant. Les prédications parsemées d’alléluia et d’applaudissements vous laissent à un certain moment perplexe. Je n’arrive pas à prier avec autant de bruit. Avec le temps, je me suis aperçu que l’enseignement était creux et que la prophétie se limitait aux richesses terrestres", raconte Philipe, resté plus de deux ans dans cette assemblée.

 

"Solidarité sournoise"

 

Mais, si certains quittent ces groupes de prières qui ont vu le jour dans les années 1990 avec l'ouverture démocratique, d’autres continuent à affluer… Pour garder leurs brebis fraîchement arrivées à elles, certains ont en effet instauré ce que l’abbé Aymar appelle "une solidarité sournoise" : "Elle consiste à visiter régulièrement les fidèles pour les persuader, par des témoignages alléchants, de rester. Par ailleurs, une grande partie des frais de mariage est prise en charge par les cotisations des membres. D'où la ruée des femmes qui espèrent y trouver chaussure à leur pied."

 

Entre 2002 et 2003, le ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation a recensé au Congo 39 Églises du Réveil. Entre 2008 et 2009, 58  assemblées supplémentaires ont été comptabilisées. A Brazzaville comme ailleurs dans le pays, difficile de les dénombrer avec exactitude. Certains pasteurs ne prennent en effet pas la peine de se faire enregistrer et plusieurs d’entre eux, à qui les autorités ont refusé l’installation, enfreignent la loi.

 

Dans les assemblées qu’ils connaissent, les enquêteurs du ministère vérifient si la sécurité des fidèles, la tranquillité des voisins et la salubrité sont assurées. Quand, au hasard de leur tournée, ils tombent sur une église qui n’est pas aux normes, ils convoquent le prometteur et établissent un dossier en vue d'une reprise éventuelle de ses activités.

 

Pas de quoi, a priori, freiner sensiblement l’essor de ces assemblées. Les conflits de leadership qui y règnent provoquent en effet des dislocations puis de nouvelles branches qui attirent à leur tour de nouveaux adeptes...

 

Source:(Syfia/CRP)

 


Copyright © Annette Kouamba Matondo, Brazzaville - Congo  |  18-10-2009
 Commentaires : connectez-vous avec facebook, yahoo, hotmail ou msn
lire aussi

 Pointe Noire,-Congo : Etude et prix RSE RH sur les relations et conditions de travail

Thierry Tené - 2-10-2014
Pointe Noire,-Congo : Etude et prix RSE RH sur les relations et conditions de travail  (1021 )

 Quand on est incapable de résoudre ses problèmes, on s’en prend au voisin

Antoine Nguidjol -LE TELEGRAMME DU CONGO N°076 DU 30 SEPTEMBRE AU 07 OCTOBRE 2014 - 30-09-2014
Quand on est incapable de résoudre ses problèmes, on s’en prend au voisin  (718 )

 Le Rwanda et la RDC veulent identifier les 17 autres bornes de leurs frontières communes

DE BANZY- LE TELEGRAMME DU CONGO - 2-09-2014
Le Rwanda et la RDC veulent identifier les 17 autres bornes de leurs frontières communes  (1762 )

LIENS PROMOTIONNELS



 Suggestion de vidéos

Précédent Suivant
à de