Grossier mensonge de M. Ekoumou ambassadeur du Cameroun en France: Le major de la 205e promotion de Saint-Cyr est bel et bien le Lt Emillion Renaud et non le Lt Mballa

0 1 571

La manipulation venant du sommet de l’état.Fait inédit, Mbiya le 31 décembre 2020 s’est permis après 40 ans de destruction de ce pays, de magnifier la réussite des camerounais de l’étranger. Les noms cités dans ce fameux discours nous permettait de découvrir un nouvel axe d’effort de ce régime à bout de souffle: justifier ces nominations à tête chercheuse par le mérite: académique, littéraire, social et autres.Voici ici mis en lumière de manière plus claire cette odieuse volonté de vouloir nous prendre pour du jambon.

Peut être une image de 3 personnes et personnes debout
SE André-Magnus EKOUMOU, ambassadeur du Cameroun en France

L’ambassade du Cameroun nous dit, pince sans rire: “Le Lt Mballa Ndi, 24 ans, est sorti major de la 205e promotion de l’académie militaire de Saint-Cyr.” Ca y est tous les problèmes militaires camerounais sont réglés.

Peut être une image de 1 personne et debout
Le Lt Mballa Ndi, 24 ans, de la cuvée de la 205e promotion de l’Academie militaire de Saint Cyr.

Quel visionnaire ce Biya! Quel grossier mensonge ! Cette information a fait le tour de tous les médias, le récipiendaire est lui-même surpris de cet emballage médiatique, de ces honneurs à lui accordés par la “République” pour si peu.C’est quoi la vérité M. André-Magnus EKOUMOU, ci-devant ambassadeur du Cameroun à Paris?

Le major de la 205e promotion de Saint-Cyr est bel et bien le Lt Emillion Renaud en photo ci-dessous recevant les félicitations du chef d’état-major des armées françaises.

Peut être une image de 3 personnes, personnes debout et uniforme militaire
Le major de la 205e promotion de Saint-Cyr est le Lt Emillion Renaud recevant les félicitations du chef d’état-major des armées françaises

Sur la 3e image, le major de l’EMIA(accessoirement mon jeune) reçoit les mêmes félicitations avec en arrière plan le Lt Mballa bien visible, il est à sa place, en 2e ligne derrière les français.

Peut être une image de 3 personnes, personnes debout et uniforme militaire

La scolarité des français est différente de celle des africains dans cette école parce que les conditions d’accès sont différentes. Les africains sont dans le cycle Connaissances Militaires Générales (CMG) car c’est une section spécialement conçue pour satisfaire les potentats africains, comment exiger en effet à Frédéric Bongo, fils de l’autre, de passer des nuits blanches à préparer le concours d’accès à Saint-Cyr comme les français?

Lire aussi:   Boko Haram, «secessionnistes»...Paul Biya, un président va-t’en guerre !
Peut être une image de 1 personne et texte : « Ambassade du Cameroun en France 12h 28 juillet, ambassade du Cameroun à Paris. Cérémonie de félicitations du Lt Protais Mballa Ndi par SEM André-Magnus EKOUMOU. Le Lt Mballa Ndi, 24 ans, est sorti major de la 205e promotion de l'Academie militaire de Saint Cyr. Quelques images de la cérémonie. Merci à Steve Lorcy Deomegne pour ces photos. Quelques liens et articles: "Qui est Protais Mballa Ndi, le Lieutenant camerounais major de promotion à Saint-Cyr" https://mobile.camerounweb.co /CameronHomePae/NewsArchive/Qurest ProtisM -major-de-promotion-Saint-Cyr-610765 "France Le Cameroun célèbre le Lieutenant Protais Mballa Ndi- 237online" http://2in.comaneverun -ebr-lietenpots-malland/ »

On y trouve pêle-mêle côté africains des fils de président, ministre, généraux, bref tous ceux qui ont en mains l’effectivité du pouvoir en Afrique.

Le Lt Mballa Protais est le major des baloubs, des crocos. Termes pudiques, utilisés dans cette Académie militaire pour désigner le contingent des africains, ceux admis à la section CMG.

Dans l’histoire de cette école si depuis 40 ans c’est la 1ère fois qu’un camerounais sorte 1er devant tchadiens, gabonais, centrafricains, congolais et autres pays africains sous coupe réglé de la France ça veut dire que Biya nous a mis bien haut.Le plus grave des dangers pesant sur pays est le tribalisme d’État.

Sourcefacebook: Patrice Ngassam

commentaires
Loading...